Art Tribal, vente en ligne d'art tribal, art premier et art primitif
...
Options de recherche




Art tribal - Kongo



Sabre de prestige Kongo
Art tribal > Objets usuels > Sabre Kongo

Ex-collection art africain monégasque.
Le manche de cet objet présente une figure féminine en buste, les yeux clos, et les bras croisés dans le dos. Dans le "geste Kongo" édité par le musée Dapper, l'auteur indique que cette attitude de concentration est adoptée face au prophète ou au nganga dans le but de résoudre un problème. Une rouille croûteuse s'est formée sur la lame du sabre. Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et les Kôngo constituaient le groupe Kôngo, dirigé par le roi ntotela. Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les ...


Voir la fiche

350,00

Crucifix Kongo Nkangi kiditu
Art tribal > Objets usuels > Crucifix Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Chez les Kongo à la fin du XIX et au début du XXe siècle, le crucifix tenait lieu, parmi les regalia cheffaux, de symbole de pouvoir légitimant l'autorité. Une cérémonie lors de l'investiture du chef exigeait que le futur dirigeant recoive des mains d'un dignitaire, lors d'un rituel codifié, un nkangi kiditu . Cet insigne de pouvoir, inspiré d'anciens crucifix chrétiens importés par les Portugais au XVIe siècle, pouvait également revêtir une fonction thérapeutique, et, outre des usages variés, être brandi lors de cérémonies funéraires au cours desquelles l'objet était soumis à des libations d'huile ou de vin de palme. La croix ne serait pas un motif spécifique au monde chrétien, les Kongo considérant que les quatre branches renvoient au cycle de ...


Voir la fiche

380,00

Crucifix Kongo Nkangi kiditu
objet vendu
Art tribal > Objets usuels > Crucifix Kongo

Ex-collection art tribal française.
Chez les Kongo à la fin du XIX et au début du XXe siècle, le crucifix tenait lieu, parmi les regalia cheffaux, de symbole de pouvoir légitimant son autorité. Une cérémonie lors de l'investiture du chef exigeait que le futur dirigeant recoive des mains d'un dignitaire, lors d'un rituel codifié, un nkangi kiditu . Cet insigne de pouvoir, inspiré d'anciens crucifix chrétiens importés par les Portugais au XVIe siècle, pouvait également revêtir une fonction thérapeutique, et, outre des usages variés, être brandi lors de cérémonies funéraires au cours desquelles l'objet était soumis à des libations d'huile ou de vin de palme. La croix ne serait pas un motif spécifique au monde chrétien, les Kongo considérant que les quatre branches renvoient au cycle ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette  Kongo Yombe
Art tribal > Fétiches > Fétiche Kongo

Ex-collection art tribal belge.
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre l'actuelle RDC, l'Angola et le Gabon. Deux siècles plus tard, les Portugais entrèrent en contact avec les Kongo et convertirent leur roi au christianisme. Bien que monarchique, le système politique kongo présentait un aspect démocratique car le roi était en réalité placé à la tête du royaume à la suite d'une élection tenue par un conseil des gouverneurs des tribus. Ce roi, aussi appelé ntotela , contrôlait la nomination des fonctionnaires de la cour et des provinces. Les nganga, à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures ...


Voir la fiche

370,00

Figure rituelle Kongo Nkishi Yombe
objet vendu
Art tribal > Statues africaines > Fétiche Yombe

Collection art tribal africain belge.
Statuette tribale préalablement consacrée par le prêtre nganga , elle dispose d'une charge magique logée dans la cavité abdominale obturée par du verre. La charge ou bilongo se compose de divers ingrédients issus de l'environnement naturel dont de l'argile rouge, de la poudre de bois rouge tukula , de l'argile blanche pembe... , mais éventuellement de fragments humains tels que dents, ongles, cheveux. Ce fétiche de conjuration, établi sur un socle, était donc censé influer sur l'adversité . Les pupilles circulaires sont incrustées d'argile blanche. Le visage adopte une physionomie menaçante. Les bras sont positionnés autour de la cavité abdominale et le dos présente une cambrure classique faisant saillir le fessier du personnage. La coiffe ...

Statue Kongo Vili  Nkisi, Nkishi
Art tribal > Statues africaines > Fétiche Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Des parcelles d'éléments bilongo ( ou bolongo) conférant une vertu magique, offensive ou défensive, à cette statue nkisi sont logées dans le reliquaire, obturé par une vitre, aménagé sur l'abdomen. Le visage exprime une agressivité renforcée par la bouche évidée, béante, et le regard en transe. Enduite de couleurs contrastées, l'effigie se veut menaçante. Le détail des côtes dorsales pourrait indiquer, selon W. MACGAFFEY dans "Trésors d'Afrique", une maladie respiratoire.
Abrasions, fissures de dessication, érosions sur le sommet de la tête et la base.

Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut ...


Voir la fiche

1650,00

Statuette Kongo Yombé Nkisi
Art tribal > Statues africaines > Fétiche Kongo

Ex-collection art tribal africain suisse.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". Il s'agit d'un objet à visée protectrice dans lequel une ou plusieurs charges magiques sont introduites à l'instar de la statuette çi-contre. Campée dans une ...


Voir la fiche

340,00

Statue fétiche Kongo Yombe
Art tribal > Statues africaines > Statue Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre l'actuelle RDC, l'Angola et le Gabon. Deux siècles plus tard, les Portugais entrèrent en contact avec les Kongo et convertirent leur roi au Christianisme. Bien que monarchique, le système politique kongo présentait un aspect démocratique car le roi était en réalité placé à la tête du royaume à la suite d'une élection tenue par un conseil des gouverneurs des tribus. Ce roi, aussi appelé ntotela , contrôlait la nomination des fonctionnaires de la cour et des provinces. Les nganga, à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de ...


Voir la fiche

380,00





Derniers objets que vous avez consultés :
Art tribal  -  Paris - Bruxelles - Londres

© 2020 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100