Art Tribal, vente en ligne d'art tribal, art premier et art primitif
...
Options de recherche




Art tribal - Statues tribales, fétiches africains, maternités:

Dans la tradition, la statue permet de représenter ce qui est invisible. En bronze dans le royaume du Bénin, les bras levés vers le ciel chez les Dogon pour invoquer la pluie, fétiches au Congo, les statues sont l’art des forgerons africains. Travaillé parfois sur du bois malléable, la statuaire représente des poupées, jumeaux ou encore des ancêtres, aux traits parfois durs, allongés et aux contours acariâtres. Les figures sont levées, assises, les bras près du corps ou vers les cieux.


Figures de couple Igbo Alusi
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statues Igbo

Collection art africain belge.
Destinées à être placées dans les obu (Sing. : obi), maisons des hommes de la Cross River, ces statues africaines figurées dans une posture classique formaient le sommet de piliers. Les corps portent des motifs corporels nommés " uli ". Les marques corporelles régionales, tatouages et scarifications, indiquaient le grade atteint dans la société d'initiation. L'épaisse patine de kaolin est abrasée partiellement. La culture Igbo tire son origine de la mythologie du Royaume Nri du Nigéria,selon laquelle les dieux auraient apporté aux croyants de l'huile de palme, du manioc, et des remèdes à base d'ignames.
Les Igbo vivent dans la forêt au sud-est du Nigeria. Ils ont réussi à associer un profond sens de l'individualité à un sentiment ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Chamba
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Chamba

Collection art tribal africain belge.
La statuaire africaine chamba présente une certaine géométrie rappelant la conception des œuvres des Mumuye, dont une morphologie très particulière. Ici, un buste en colonne autour duquel le relief de bras démesurés se découpe en losange vers des membres trapus, crénelés. La tête marquée de scarifications parallèles, sur laquelle une toque semble reposer en équilibre, s'enfonce dans les épaules. La niche abdominale recèle des empreintes de graines d'abrus et des résidus de plumes.
Patine ocre rouge veloutée. Fissure de dessication, manques.
Installés depuis le XVIIe siècle sur la rive sud de la Benue au Nigéria, les Chamba ont résisté aux tentatives de conquêtes des Fulani, nomades qui se sont installés en grand nombre au ...


Voir la fiche

950,00

Fétiche Boli Bambara
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Boli

Ex-collection art tribal française.
Appelé boli ( pl. boliw ), buffle, dans l'art africain, ce fétiche de taille variable joue un rôle central dans la vie rituelle de la région mandingue. Il existe des "Boliw" de poche, et d'autres qui appartiennent à des chefferies , des sociétés initiatiques telles que les associations d'initiation masculine Kono et Komo dont les membres progressent à travers un processus s’étalant sur plusieurs décennies, et même à des Etats. La fonction principale d'un boli est d'accumuler et de contrôler la force de vie naturelle appelée nyama pour le bénéfice spirituel de la communauté . Utilisés comme autels ou effectués au cours des spectacles de danse, ils sont des créations conçues à partir de révélations miraculeusement accordées aux génies de la ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de maternité Yoruba
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Yoruba

Ex-collection art tribal africain italienne.
Cette sculpture africaine naturaliste, permettant selon les Yoruba la communication avec l'au-delà, met en scène en tant que figure maternelle l'une des nombreuses déesses féminines, la déesse de la terre Onilé ("propriétaire de la Maison"), garante de la longévité, la paix, et des ressources, et liée à la puissante société Ogboni chez les Yoruba Egba et Ijebu. Elle pourrait symboliser également Orunmila , déesse de la divination.
Destinée à trôner sur un autel, elle était vénérée par les membres de la puissante société Ogboni, ou Osugbo, chargée de la justice.
Patine polychrome satinée, abrasions.
Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques ...


Voir la fiche

Vendu

Figure d autel porteuse de coupe Yoruba
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Yoruba

Ex-collection art tribal africain française.
Sculpture figurant une prêtresse ou une adepte au visage marqué des scarifications verticales "kpélé".
Patine orangée écaillée. Fissure, abrasions.
La société yoruba dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en une société appelée esusu . Des coupes à offrandes, dont certaines étaient utilisées pour conserver des noix de kola ou d'autres présents à l'intention des visiteurs, étaient autrefois disposées dans les palais royaux des régions d'Ekiti et d'Igbomina du pays Yoruba. Les royaumes d' Oyo et Ijebu ...

Statue Byeri Fang Ntumu
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Fang

Collection art tribal africain française.
Cette sculpture anthropomorphe représentant une jeune femme richement parée se distingue par la qualité du modelé, par sa patine évoquant une peau sombre sur laquelle les parures en cuivre forment un éclatant contraste. Parmi les caractéristiques du style des Ntumu des régions situées entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée-Equatoriale, la moue s'inscrivant dans la mâchoire prognathe. Le buste est percé d'une cavité dans le but d' introduire des éléments magiques ou des reliques du défunt.
Patine brillante, abrasions. Restaurations locales à l'aide d'agrafes en laiton. Fissures de dessication.
Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Yaka
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Yaka

Art africain , charmes de lignages
Statue d' art tribal africain Yaka dont la singularité réside dans le nez en trompette, symbole phallique également associé  à l'éléphant. Ces statues primitives africaines assurant une protection contre les ennemis et liées à la fécondité étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Ce puissant objet d'art tribal était ensuite activé à l'aide de rituels et de formules incantatoires. Cette statue dotée d'une patine dorée provient de la vaste collection d'art tribal africain de Monsieur Guy Mercier, aujourd'hui décédé,consultant pour le groupe Solvay, qui l'entreprit dès le début du XX° siècle. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des ...


Voir la fiche

750,00

Figure de calao Senufo
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Calao Senoufo

Ex-collection art tribal africain française.
Une riche tradition artistique s'est manifestée chez les Senoufo par des masques africains variés, des sculptures anthropomorphes, des objets du quotidien et des statuettes incarnant des esprits de la nature ou de divination. Ces dernières bénéficiaient de libations sacrificielles à base d'huile de palme. Lors des rites de la société du Poro, les chefs des initiés utilisaient également des statues d'oiseau, certaines de grande envergure. Exemplaire sobre figurant un oiseau à la morphologie cambrée, dont le long bec repose sur un abdomen galbé. Jolie patine beige doré. Excellent état.
Les Senoufo, nom qui leur a été attribué par les colons français, sont majoritairement composés d' agriculteurs qui se sont dispersés entre le ...


Voir la fiche

750,00

Figure de reliquaire Mahongwe
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Sculpture Mahongwe

Collection art tribal africain belge.
Incarnant un fondateur de lignage, cette sculpture en bois des Mahongwe, de l'extrème nord-est du Gabon, à la frontière du Congo, est tapissée de fils de métal. Le visage en ogive concave surmonté d'une excroissance symboliserait pour certains le serpent naja. Le motif de la face postérieure rappelle la coiffure de certains notables.
Les paniers contenant les reliques d'illustres ancêtres , que surmontaient généralement deux reliquaires, étaient gardés dans des temples du village. L'un deux incarnait le fondateur du lignage, et le second ses descendants. Le culte des ancêtres, le bwete (Kota du Nord) était au coeur de la vie sociale et religieuse des Kota et présente beaucoup d'analogies avec celui des Fang . En la présence ...


Voir la fiche

1450,00

Poupée de fécondité Namji Dowayo
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Namchi

Collection art tribal africain belge.
Les poupées des Namji ou Dowayo , peuple de montagnards animistes vivant au nord du Cameroun, représentent le corps humain en des formes élémentaires stylisées.
Attitude rectiligne pour ce personnage établi sur de larges pieds accolés. Des colliers de perles composent des bras filiformes mobiles.
Un cauri, au centre d'une forme circulaire soulignée de textile rouge, indique l'ombilic. Le visage plane, orienté vers le ciel, surmonte un cou étiré. Des scarifications en pointillés courent sur le buste.
Ces poupées tribales africaines sont sculptées en bois par le forgeron, dans un premier temps pour le jeu des petites filles. Mais ces poupées sont surtout utilisées par des femmes stériles dans des rituels de fécondité ...

Grande porteuse de coupe Olumèye Yoruba
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Coupe Yoruba

Collection art africain française.

Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés ( aroko ). Ces esprits sont censés intercéder auprès du dieu suprême Olodumare. Cette figure féminine, agenouillée, les seins tenduis au-dessus d'une coupe à offrande à motifs d'oiseaux, présente un réceptacle sphérique à l'image de la terre. Il est destiné aux offrandes votives, aux cadeaux pour les visiteurs, ou encore à la divination. Des sculptures de ce type décoraient les palais du pays Yoruba. Des scarifications linéaires marquent le visages du personnage dans le but, non seulement d'accroître leur beauté physique, mais aussi d'identifier le rang ou l'origine de son porteur. Les marques corporelles ...

Statue reliquaire Mbede, Ambete, Gabon
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Mbede

Collection d' art tribal belge.
Le culte des ancêtres dans l' art africain des Mbede, Mbete,ou Ambete

Le culte des ancêtres, chez les Mbete, s'accompagne de ces figures africaines sculptées dont une cavité dorsale joue fréquemment le rôle de reliquaire. Cette remarquable statue féminine, sculptée en bois puis tapissée de feuilles de métal, dispose d'un visage plane taillé dans une tête sphérique dépourvue de coiffe. La morphologie exprime vigueur et stabilité. Accolés au buste renflé, les bras sont repliés en angle droit. La flexion des jambes épaisses et musculeuses annonce une danse rituelle. Patine noire abrasée. Pieds érodés.
Les Mbete forment une peuplade du Gabon, à la frontière du Moyen-Congo, voisine des Obamba, dont l'histoire a été marquée par un ...


Voir la fiche

1450,00

Masque Epa Yoruba
objet vendu
Art tribal > Masque africain, masque d'art tribal > Masque Epa

Ex-collection art tribal africain belge.
Les Ekiti de la partie nord-est de la région yoruba utilisent des masques heaumes polychromes de type très diversifiés associés au culte Epa ( ou Elefon). Ils apparaissent lors des funérailles ou des rites de passage. La sortie de ces masques qui auront été peints par leurs propriétaires, a lieu tous les deux ans. Ces cérémonies sont également censées accroître la fécondité. Il s'agit ici d'un masque de sanctuaire qui bénéficiait de libations. Patine croûteuse.
Les Yoruba, plus de 20 millions, occupent le sud-ouest du Nigéria et la région centre et sud-est du Bénin sous le nom de Nago. Ils sont patrilinéaires, pratiquent l'excision et la circoncision. Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la ...


Voir la fiche

Vendu

Couple d ancêtres Kouyou
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statues Kouyou

Ex-collection art tribal africain belge.
Figures africaines kouyou représentées frontalement, les mains placées près des aisselles, sous des colliers de prestige. Leurs scarifications renverraient aux écailles du serpent mythique Djo, qui aurait créé le monde et père d'Ebongo, ancêtre hybride primordial des hommes. Patine mate polychrome, abrasions, et fissures.
Deux clans totémiques formaient autrefois l'ethnie des Kuyu, vivant le long de la rivière du même nom, au nord-ouest de la république populaire du Congo : à l'Ouest celui de la panthère, et à l'Est celui du serpent. Une association masculine secrète, Ottoté , jouait un rôle politique important dans la nomination des chefs. L'initiation des jeunes gens se terminait par la révélation du serpent dieu Ebongo ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Chamba
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Chamba

Ex-collection art tribal africain belge.
La statuaire africaine chamba présente certains points communs avec celle des Mumuye. Cet exemplaire adopte une conception offrant la particularité d'un buste cintré, encadré en hauteur de courts bras repliés. Le buste s'élargit, se prolongeant de hanches en relief cylindrique. Les jambes sont taillées de façon classique, trapues et semi-fléchies. La tête aux traits simples se distingue grâce à une haute crête et d'immenses oreilles circulaires.
Patine brun rougeâtre légèrement satinée.
Installés depuis le XVIIe siècle sur la rive sud de la Benue au Nigéria, les Chamba ont résisté aux tentatives de conquêtes des Fulani, nomades qui se sont installés en grand nombre au nord du Nigéria. Ils sont connus pour leur célèbre ...


Voir la fiche

450,00

Effigie tutélaire Tabwa
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Tabwa

Ex-collection art tribal française.
Statues Tabwa, sculptures traditionnelles de prestige dans l' art africain .
Les Luba ont dominé les Tabwa dans la région du long du lac Tanganyika, entre le Zaïre et la Zambie. "Tabwa" ou "être attaché" se réfère vraisemblablement au système d'esclavage pratiqué autrefois par les marchands islamiques.
Les Tabwa ont ensuite regagné leur indépendance grâce aux richesses procurées par le commerce de l'ivoire. De même que l'influence des Luba est perceptible dans les sociétés et les rites des Tabwa , les tribus tanzaniennes ont elles aussi marqué la statuaire tabwa en ce qui concerne les motifs décoratifs géométriques .

Des scarifications linéaires en damiers parcourent le visage et le buste de ce chef censé protéger, selon ...


Voir la fiche

350,00

Tête Hemba Singiti
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Tête Hemba

Ex-collection art tribal africain belge.
Cette tête africaine singiti hemba, qui était sculptée par le bwana mutombo, présente les critères traditionnels de la statuaire hemba. Une frise ciselée soulignant le visage indique une barbe ; la somptueuse coiffure était en outre délimitée par un diadème. Généralement réalisés dans de l'iroko, ces objets étaient vénérés par un clan particulier et entreposés dans des locaux à usage funéraire dans la maison du chef.
Patine granuleuse. Erosions et fissures.
Hauteur sur socle : 35 cm.
Les Hemba ont longtemps été soumis à l'empire luba voisin qui a eu sur leur culture, leur religion et leur art une influence certaine. Le culte des ancêtres est central dans la société hemba. La généalogie est en effet garante des ...


Voir la fiche

490,00

Statue Jukun Wurbo
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Jukun

Collection art tribal africain belge.
D'amples oreilles distendues encadrent le visage, par ailleurs souligné d'une barbe crénelée et coiffé d'une haute tiare, de cette figure sculptée. La posture assurée fait saillir l'abdomen bulbeux sur lequel reposent les mains. Patine sombre pelliculeuse localement écaillée. Erosions, manques, et fissures de dessication.

Les Jukuns sont une population d'Afrique de l'Ouest et centrale vivant principalement au Nigeria dans la haute vallée de la Bénoué, également dans le nord-ouest du Cameroun.
A la faveur de l'expansion de l'ancien empire Jukun, les Jukun ou Wurbo du Nigéria se sont éparpillés en deux groupes : l'un établi au sud de la rivière Donga, et le second au nord de la région, près des Mumuye et des Wurkum. Les ...


Voir la fiche

Faire offre

950,00

Figure féminine Dogon
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Dogon

Ex-collection art africain française.
Figure africaine d'ancêtre représentée nue, agenouillée sur un aplat circulaire. La tête offre une crête ciselée, le visage porte des yeux en biais accentuant la forme en flèche du nez. Les lèvres pincées confèrent une physionomie volontaire et concentrée. De longs membres graciles sont parés de bracelets, le corps marqué de fins motifs scarifiés, le fessier s'appuie sur de très longs pieds.
Intéressante patine mouchetée ocre rouge, noirâtre et pigments clairs.
Fissures de dessication.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté lorsqu'elles commémorent, par exemple, la fondation du village. Leurs fonctions demeurent ...


Voir la fiche

480,00

Figures de léopards Bénin en bronze
Art tribal > Bronze, cavalier, leopard, guerrier, pirogues > Bronzes Bénin

L' art tribal palatial du Bénin.
Avant la destruction du palais du royaume de Bénin en 1897, le caractère divin des rois, les Oba , s'illustrait par de multiples oeuvres célébrant leur puissance. Des scènes guerrières étaient reproduites sur des plaques narratives, en bronze, et apposées sur les murs. Somptueux autels en bronze, figures commémoratives de chefs décédés,lourds bracelets , chevillères et récades étaient produits en quantité dans de nombreux ateliers de fondeurs selon la technique de la fonte à la cire perdue. La mise à mort du roi des animaux associés aux légendes, le léopard, était le privilège du chef, l'Oba. Le félin pouvait alors servir d'offrande pour le culte de la tête du chef. Parfois dompté par diverses guildes royales, il accompagnait le chef lors de ses ...


Voir la fiche

7950,00

Tête de reliquaire Fang Nlo byeri
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Tête Fang

Art tribal africain et rites funéraires
Cette tête Fang dotée de pupilles métalliques, offrant une face concave logée sous un front arrondi et une moue horizontale, était placée sur la boite reliquaire constituant en quelque sorte son buste. Patine brun doré huilée, bois érodé.
Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient ...


Voir la fiche

390,00





Derniers objets que vous avez consultés :
Art tribal  -  Paris - Bruxelles - Londres

© 2022 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73A Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
visa Master CardPaypal