Art Tribal, vente en ligne d'art tribal, art premier et art primitif
...
Options de recherche




Art tribal - Le fétiche, source de toutes les questions mystiques.:

Voués à l’origine à de nombreux usages occultes, le fétiche est devenu un véritable emblème de l’art tribal africain.


Statue fétiche Songye Nkisi
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain française
Originaires du Shaba en République démocratique du Congo, les Songye sont apparentés aux Luba avec lesquels ils partagent des ancêtres communs. Ce grand fétiche est dépourvu de sa charge ventrale bishimba et dispose pour seules parures, spécificités de la statuaire Songye, d'une corne animale introduite au sommet, et de lamelles et clous en métal sur le visage, référence probable aux ravages de la vérole. Les oreilles, évidées, sont en outre symboliquement remplies de touffes de poils.
Les Kuba ne produisaient pas de fétiches, ils se les procuraient auprès de leurs voisins Songye, considérés comme experts en la matière. On introduisait des tiges ou des crochets de fer sous les bras afin de les déplacer. Ces fétiches de ...


Voir la fiche

750,00

Statue fétiche Nkishi Songye
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain belge.
Taillée dans un seul bloc de bois soigneusement sélectionné, équipée de ses multiples accessoires et talismans rituels consacrés par le nganga, cette sculpture fétiche présente un fascinant visage reproduisant le masque africain kifwebe de la société Bwadi ka bifwebe . La charge magique bishimba, à visée protectrice, est généralement logée dans l'abdomen et dans la corne sommitale. De la peau de reptile couvre la tête et forme le pagne de la statue.
Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus modestes réservées à un usage individuel ou familial.
...


Voir la fiche

Vendu

StatueTeke Buti
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Statue Teke

Ex-collection art tribal américaine.
Cette figure d'ancêtre de clan est aménagée pour contenir la charge mystique appelée "Bonga". Elle était ensuite enveloppée d'un textile qui devait maintenir la charge dans son réceptacle. Le visage est strié des scarifications traditionnelles. Le chef de clan disposait de ce type de sculpture ornait un autel. Patine craquelée brillante. Fissures de dessication. Établis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait ...


Voir la fiche

450,00

Statuette Songye Nkisi
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Collection art tribal africain belge.
Fétiche africain Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye dont le visage reproduit le masque africain du kifwebe. Minutieusement réalisée, la sculpture réunit les critères associés à ce type d'objet, les accessoires étant censés en renforcer l'efficacité.
Patine brillante, agglomérats granuleux, résidus ocrés.
Ces fétiches de protection contre divers maux joueraient le rôle de médiateur entre dieu et les hommes. Les exemplaires de grande taille sont généralement la propriété collective du village, les figures plus modestes étant réservés à un culte individuel.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon ...


Voir la fiche

450,00

Fétiche Nkishi Songye
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Nkishi

Ex-collection art tribal belge.
Cette statuette est le fruit de la coopération entre le nganga, le sculpteur et le client. Sculptée d'après les indications du prêtre rituel, la figure destinée au client est ensuite chargée des éléments bishimba destinés à contrer toute force malfaisante. Le visage est plaqué de lamelles de cuivre. Dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. Des ingrédients rituels étaient en outre introduits dans l'abdomen (bishimba) dans la corne, parfois aussi dans des sachets joints au pagne, afin de renforcer la puissance de l'objet. Les textiles, plumes et colliers constituaient également des attributs nécessaires pour se prémunir contre la sorcellerie. La physionomie qui adopte avec grand réalisme ...


Voir la fiche

Vendu

Autel rituel Dogon Kutugolo
objet vendu
Art tribal > Objets usuels, boîtes, poulies de métier à tisser > Autel Dogon

Collection art tribal africain belge.
Autel dogon, constitué d'une masse d'argile dans laquelle sont fichés des fers et des échelles miniatures. Pièce récoltée mi-XX° par Monsieur Arnaud, accompagnant Alain Bilot, collectionneur réputé de l'art Dogon lors de séjours d'étude au Mali. Ces objets ornaient les niches des Ginnas. ("Dogon" H.Blom , p.234) Les forgerons dogon forment une caste endogame parmi les Dogon appelée irim. Ils produisent aujourd'hui des armes, des outils,et travaillent également le bois. "Maîtres du feu" associés dans la cosmogonie dogon aux êtres primordiaux "Nommo" crées par le dieu Ama, ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Zigua
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Zigua

Ex-collection art tribal africain belge.
Statuette africaine figurant un petit personnage en posture frontale, rectiligne, emmailloté de textile puis enduit de matières croûteuses de teinte sombre.
Chez les Zigua, ce type de sculptures servait de support d'initiation. Les Sukuma du nord de la Tanzanie utilisent des figures analogues.
Cette pièce d'art tribal provient de la région nord-est de la Tanzanie, limitrophe du Kenya, face à l'Océan Indien, où vivent les tribus Paré, Shamba, Zigua, et Mbugu. Une relative homogénéité caractérise les productions de ces groupes, en rappelant certaines des Malgaches et des Bataks avec lesquels, via le commerce maritime, le contact aurait jadis pu être établi. Cette sculpture était vraisemblablement utilisée dans un but ...


Voir la fiche

390,00

Fétiche Kongo Nkisi
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Consacrée par le nganga, dotée d'accessoires symboliques et talismans placés entre les éléments en métal, cette statuette réunit les critères des objets nksi. Les Vili ont produit une variété de sculptures d'usage individuel nkisi , auxquels des vertus multiples étaient attribuées.
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela. De même croyances et traditions, leur statuaire est dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Présents le long de la côte gabonaise, les Vili se sont détachés du royaume Kongo au XVIe siècle et le royaume Loango devint un état puissant. Les sorciers nganga , à la fois ...


Voir la fiche

450,00

Boli Bambara Bamana fétiche
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Boli

Ex-collection art tribal africain française.
Appelé boli ( pl. boliw ), buffle, dans l' art africain, ce fétiche de taille variable joue un rôle central dans la vie rituelle de la région mandingue. Il existe des "Boliw" de poche, et d'autres qui appartiennent à des chefferies, des sociétés initiatiques telles que les associations d'initiation masculine Kono et Komo dont les membres progressent à travers un processus s’étalant sur plusieurs décennies, et même à des Etats.
La fonction principale d'un boli est d'accumuler et de contrôler la force de vie naturelle appelée nyama pour le bénéfice spirituel de la communauté. Utilisés comme autels ou effectués au cours des spectacles de danse, ils sont des créations conçues à partir de révélations miraculeusement ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Kongo Nkisi
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Kongo

Ex-collection art africain espagnole.
Les objets africains magico-religieux.
Consacrée par le prêtre nganga , ce type de sculpture africaine de clan dispose d'une charge magique logée dans la cavité ventrale obturée par du verre. La statue porte également, au dos, une sorte de paquet emmailloté.
La charge ou bilongo se composait de divers ingrédients issus de l'environnement naturel dont de l'argile rouge, de la poudre de bois rouge tukula , de l'argile blanche pembe... , mais éventuellement de fragments humains tels que dents, ongles, cheveux. Les bras sont tronqués. Ce fétiche de conjuration était donc censé influer sur la santé, la prospérité, les ennemis de son détenteur. La coiffe est caractéristique de la statuaire Béembé et Yombé, autres tribus du ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Bena Lulua
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Luluwa

Collection art tribal africain belge.
Les différents types de statues africaines Luluwa, Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité, la fécondité et la figure féminine.
Les fétiches étaient utilisés pour favoriser la chasse, la protection et la guérison. L'usage en tant que fétiche de cette sculpture humaine accroupie, au corps émacié, et portant des scarifications en relief, demeure rare. Patine brun clair satinée.
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua, ou Béna Lulua, en provenance d'Afrique occidentale. Leur structure sociale, fondée sur les castes, est similaire à celle des Luba. Ils ont produit peu de masques, mais surtout des statues ...


Voir la fiche

750,00

Statuette fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Collection art tribal africain française.
Cette figure sculptée Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) est agrémentée de plumes à l'endroit où venait habituellement se loger la corne sommitale. Son visage anguleux est puissamment expressif. La charge magique bishimba était introduite dans la cavité du crâne si l'abdomen n'en disposait pas. La puissance du fétiche serait en outre renforcée grâce à la présence d' accessoires, des anneaux de métal dans ce cas. Bois clair enduit d'une patine noire localement abrasée.
Cette oeuvre fut récoltée en 1930 par le grand-père du propriétaire, ingénieur civil en Afrique subsaharienne de 1920 à 1939.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. ...

Statuette fétiche Sukuma
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Sukuma

Collection art tribal africain belge.
Petite figure africaine anthropomorphe, dépourvue de bras, au buste enveloppé de cordelettes, de métal et garni de cauris. Le sommet de la tête était évidé pour recevoir des substances diverses dans un but rituel. Ces statuettes seraient relatives aux ancêtres.

Dans la région méridionale du littoral de la Tanzanie, autour de Dar-es-Salam, un groupe relativement homogène a produit la majeure partie des productions artistiques. Il comprend les Swahili, Kaguru, Doé, Kwéré, Luguru, Zaramo, Kami. La seconde région est formée d'un territoire couvrant le sud de la Tanzanie jusqu'au Mozambique, où vivent certains Makonde et les Yao, les Ngindo, Mwéra, et Makua. Au Nord-est de la Tanzanie, les Chaga, Paré, Chamba, Zigua, Massaï, Iraqw, ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Nkisi Vili
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Vili

Ex-collection art tribal américaine.

Consacrée par le nganga, dotée d'une charge magique (bilongo) logée dans une caissette obturée par un miroir, cette statuette réunit les critères des objets nksi. Les Vili ont produit une variété de sculptures d'usage individuel nkisi, auxquelles des vertus multiples étaient attribuées. Les yeux vitrés, cerclés d'une résine, symbolisent la clairvoyance dans un visage aux traits naturalistes. Divers accessoires sont présents, dont certains accentueraient la puissance de l'objet, métal sous la forme d'un cadenas, sac à dos en vannerie garni de textile, coiffe constituée de cuir, bandes de tissu et plumes. Base érodée. Patrine chocolat brillante. Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statuette fétiche Songye
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Objet médiateur d'un type rare, chargé d'accessoires symboliques et d'une tige en métal torsadé destinée à saisir le fétiche. Une épaisse patine croûteuse, orangée, recouvre la sculpture.
Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï, au Katanga et dans le sud Kivu. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont apparentés par l'intermédiaire d'ancêtres ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Kongo Nkisi Nkondi Solongo / Woyo
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Nkondi

Collection art tribal africain belge.
L'art africain Kongo et ses réceptacles spirituels
Ce fétiche africain de village relatif à la société khimba , possède, dans la culture tribale Kongo, une fonction protectrice contre la sorcellerie. Cette sculpture tribale parsemée de clous est qualifiée d'objet "nkisi" grâce au réceptacle cylindrique sur l'abdomen chargé d'ingrédients magiques "bilongo" (matières organiques et végétales). Il est obturé par un miroir sur lequel une résine a été appliquée. Le regard vitré constituant le fameux regard Kongo suggère une capacité extralucide.
Patine mate, rehauts polychromes, fissures.
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre ...

Statue Mambila Tadep
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Mambila

Ex-collection art africain belge.
Réalisées selon des canons récurrents, ces statues censées incarner les ancêtres disposent fréquemment de petits tenons en guise de coiffure. Un orifice a été aménagé sur le buste en tonneau de l'effigie qui devait être voué à un rite thérapeutique.  La tête se prolonge d'une barbe que saisit le personnage. Les jambes trapues, potelées, sont fléchies.
Patine brun gris empreinte de rehauts bordeaux, nombreuses érosions et fissures de dessication .
Malgré leur petit nombre, les trente mille Mambila (ou Mambilla, Mambere, Nor, Torbi, Lagubi, Tagbo, Tongbo, Bang, Ble, Juli, Bea)(les " hommes" , en fulani), installés au nord ouest du Cameroun, ont créé un grand nombre de masques et de statues facilement identifiables par leur visage en ...


Voir la fiche

490,00

Fétiche Nkisi Songye Kalebwe
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Statuette Songye

Ex-collection art tribal africain suisse.
Figure africaine sculptée Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) dont le visage aux traits du masque kifwebe est souligné de feuilles de métal. La statue est équipée d'une charge magique bishimba insérée dans la cavité du crâne. Divers addenda, métal, quolifichets, etc... étaient en outre censés renforcer la puissance du fétiche.
Patine sombre semi-mate. Fissures de dessication.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus modestes réservées à un usage individuel ou familial.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la ...


Voir la fiche

380,00

Statue Nkisi Kakongo
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Kakongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Sculpture africaine équipée d'un réceptacle vitré pour ingrédients à visée thérapeutique ou prophylactique. Un sac , au dos, est ficelé autour du buste ainsi que deux petits fagots le long des bras. Le regard renvoie aux capacités médiumniques. Figure illustrant parfois un proverbe, le personnage est représenté ici juché sur une figure zoomorphe emblématique de clans spécifiques, en l'occurence une tortue.
Erosions, manques et fissures de dessication.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Collection art tribal africain belge.
Fétiche africain Nkisi, nkishi (pl. mankishi )dont la corne sommitale, insérée par la pointe, est bouchée par un coussinet en textile confectionné. Dans l'ombilic évidé venait également se loger une charge magique bishimba. Le visage, bulbeux, est percé de cauris, et le traitement des doigts forme un rappel de celui de la barbe.
Patine brun foncé satinée. Manques. Hauteur avec socle: 48 cm
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les ...


Voir la fiche

Vendu

Figure protectrice Kakongo ou Yombe
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Statue Yombe

Ex-collection art tribal africain luxembourgeoise.
Sculpture africaine protectrice de lignage ou de famille, dont l'abdomen vitré recèle une charge magique. Le regard vitré renvoie aux capacités médiumniques. Figure illustrant parfois un proverbe, le personnage est représenté ici juché sur des figures zoomorphes emblématiques de clans spécifiques. Fissures de dessication, patine gris clair croûteuse.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec ...


Voir la fiche

750,00





Derniers objets que vous avez consultés :
Art tribal  -  Paris - Bruxelles - Londres

© 2022 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73A, rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
visa Master CardPaypal