Art Tribal, vente en ligne d'art tribal, art premier et art primitif
...
Options de recherche




Art tribal - Le fétiche, source de toutes les questions mystiques.:

Voués à l’origine à de nombreux usages occultes, le fétiche est devenu un véritable emblème de l’art tribal africain.


Statuette fétiche Songye Nkishi
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Sculpture africaine magique nkishi (pl. mankishi ) des Songye dont le visage s'est approprié les traits des masques africains kifwebe. Selon le cas, elle serait en outre chargée du bishimba logé dans la corne ou dans le bourrelet entourant le buste. Pour les Songye, l'ajout de divers accessoires, métal, quolifichets, etc... renforçerait la "puissance" du fétiche. Patine brun doré.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures réduites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche ...

Fétiche Fon Boccio, Botchio
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Fon

Collection art tribal africain belge.
Cette puissante sentinelle édifiée contre le mauvais sort affiche une physionomie concentrée, bouche serrée, yeux clos. Figurant une femme aux épaules étroites et aux membres inférieurs trapus, les mains placées sur l'abdomen, elle semble réunir toute l'énergie nécessaire à son rôle de gardien. Patine sombre satinée. Ce botchio (de bo : "maléfice" en fon, et tchio , "cadavre") dressé au sommet d'un poteau était érigé à l'entrée du village ou d'une maison afin d'en éloigner toute menace, physique ou spirituelle. Certains d'entre eux revêtaient des formes minimalistes, à peine ébauchées autour d'un tronc central. La multitude des dieux fon (les vodun), similaires à ceux des Yoruba sous des noms différents, est représentée par des ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Songye Nkishi
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain française.
Cette statuette fétiche est le fruit de la coopération entre le nganga, l'artisan et le client. Traitée d'après les indications du prêtre rituel, la figure destinée au client est ensuite chargée des éléments bishimba destinés à contrer toute force malfaisante. La tête est constellée de clous tapissiers, en référence probable à la vérole. Dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. La physionomie qui adopte les traits d'un homme d'âge mur rappelle à la fois le masque kifwebe.
Patine brun noir satinée.
Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) , joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Ada, Adja, Adan
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Ada

Collection art tribal française.
Statue fétiche dépendant du culte Vodou, drapée d'un pagne de textile rouge, elle dispose d'un ombilic formant la poignée de volet obturant le reliquaire aménagé dans son buste. Le sommet de la tête est également évidé. Les jambes et bras digités sont écartés, rectilignes, et les épaules quadrangulaires expriment la puissance. La tête ovoïde au visage plane présente des yeux simplement gravés et une bouche béante. Belle patine claire incrustée de pigments blancs. Etablis près du littoral de l'Afrique de l'Ouest, dans le Couffo au Bénin et dans le Moyen-Mono au Togo autour de l'ex. capitale de l'ancien royaume de Tado, le petit groupe ethnique Ada , Adan , ou encore Adja , Aja, est essentiellement composé de paysans. Les Ewe et les Fons, issus ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Fétiche Bena Lulua
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Luluwa

Collection art tribal africain belge.
Les différents types de statues africaines Luluwa, Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité, la fécondité et la figure féminine.
Les fétiches étaient utilisés pour favoriser la chasse, la protection et la guérison. L'usage en tant que fétiche de cette sculpture humaine accroupie, au corps émacié, et portant des scarifications en relief, demeure rare. Patine brun clair satinée.
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua, ou Béna Lulua, en provenance d'Afrique occidentale. Leur structure sociale, fondée sur les castes, est similaire à celle des Luba. Ils ont produit peu de masques, mais surtout des statues ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Kongo Nkisi
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Kongo

Coll. art africain belge.

Les nganga , sorciers mais aussi guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures, le plus souvent des sculptures tribales anthropomorphes consacrées, nommées nkisi . Ces statues tribales, en l'occurence une idole domestique, disposent d'une charge magique logée généralement sur l'abdomen derrière un miroir obturant la cavité. Cet exemplaire incarne un personnage puissant, portant la coiffe du chef, doté d'un nez aquilin et d'yeux aux pupilles sombres, chargé d'un sac dans lequel ont été introduits la charge magique ou des ingrédients thérapeutiques nommés bilongo . Patien claire, abrasions.
Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une ...


Voir la fiche

Vendu

Figure masculine Nkisi Kongo Vili
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Figure Vili

Ex-collection art tribal suisse.
Logés dans la capsule ventrale obturée par une vitre de cette figure agenouillée, le bilongo ( ou bolongo), amalgame d'ingrédients magiques offensifs ou défensifs, renforce le puissant symbolisme associé à l'attitude vengeresse du personnage. En effet non seulement son visage détourné exprime une agressivité appuyée par la bouche évidée et le regard en transe mais le détail des côtes dorsales pourrait indiquer, selon W. MACGAFFEY dans "Trésors d'Afrique", une maladie respiratoire lubanzi. Abrasions de la patine polychrome croûteuse.

Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le ...


Voir la fiche

490,00

Figure rituelle Kongo Nkishi Yombe
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Yombe

Collection art tribal africain belge.
Statuette tribale préalablement consacrée par le prêtre nganga , elle dispose d'une charge magique logée dans la cavité abdominale obturée par du verre. La charge ou bilongo se compose de divers ingrédients issus de l'environnement naturel dont de l'argile rouge, de la poudre de bois rouge tukula , de l'argile blanche pembe... , mais éventuellement de fragments humains tels que dents, ongles, cheveux. Ce fétiche de conjuration, établi sur un socle, était donc censé influer sur l'adversité . Les pupilles circulaires sont incrustées d'argile blanche. Le visage adopte une physionomie menaçante. Les bras sont positionnés autour de la cavité abdominale et le dos présente une cambrure classique faisant saillir le fessier du personnage. La coiffe ...

Statue Nkishi Kalebwe Songye
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal belge.
Cette statuette est le fruit de la coopération entre le nganga, le sculpteur et le client. Sculptée d'après les indications du prêtre rituel, la figure destinée au client est ensuite chargée des éléments bishimba destinés à contrer toute force malfaisante. Dans le cas du fétiche çi-contre, l'abdomen a été évidé. Les cornes demeurent au nombre de trois, de tailles diverses, un orifice est comblé par du textile. Le visage est constellé de clous tapissiers. Dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. La physionomie qui adopte les traits d'un homme d'âge mur rappelle à la fois le masque kifwebe. Patine sombre satinée.
Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Songye Nkishi
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain française.
Sculpture africaine magique nkishi (pl. mankishi ) des Songye dont le visage s'est approprié les traits des masques africains kifwebe. Selon le cas, elle serait en outre chargée du bishimba logé dans la corne ou dans le bourrelet entourant le buste. Pour les Songye, l'ajout de divers accessoires, métal, quolifichets, etc... renforçait la "puissance" du fétiche. Patine lustrée. Erosions et fissures.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème ...


Voir la fiche

690,00

Fétiche Hungaan / Kwese
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Statuette Hungaan

Ex-collection art tribal africain française.
Sculpture africaine très expressive d'un petit personnage trapu, représenté les mains réunies sous le menton, muni des caractéristiques également kwésé, d'après les hachures du visage. Des orifices ont été percés de part et d'autre de la tête pour une éventuelle suspension, le sexe dans un but rituel. Patine granuleuse veloutée, partiellement abrasée, fissures de dessication.
Les Kwésé sont établis parmi d'autres tribus telles que les Mbala et les Hungaan , le long des rives de la rivière Kwango en République Démocratique du Congo. Leur sculpture est inspirée de celle de leurs voisins et parfois réalisée par les Mbalas à la demande des Kwese.
La coiffure partage de grandes similarités avec la coiffe mukote qui, parmi ...


Voir la fiche

480,00

Fétiche Boli Bambara
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Boli

Ex-collection art tribal française.
Appelé boli ( pl. boliw ), buffle, dans l'art africain, ce fétiche de taille variable joue un rôle central dans la vie rituelle de la région mandingue. Il existe des "Boliw" de poche, et d'autres qui appartiennent à des chefferies , des sociétés initiatiques telles que les associations d'initiation masculine Kono et Komo dont les membres progressent à travers un processus s’étalant sur plusieurs décennies, et même à des Etats. La fonction principale d'un boli est d'accumuler et de contrôler la force de vie naturelle appelée nyama pour le bénéfice spirituel de la communauté . Utilisés comme autels ou effectués au cours des spectacles de danse, ils sont des créations conçues à partir de révélations miraculeusement accordées aux génies de la ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche  Kusu Kasongo Kakudji
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Statuette Kasongo

Collection art tribal africain française.
Les figures de protection individuelle kakudjis , utilisées par les Hemba, les Kusu et les Kasongos, ont été inspirés des fétiches songye. Ce dernier, exempt de charge magique, est sculpté de façon rudimentaire, sa légère asymétrie lui conférant un charme particulier.
Patine dorée lustrée. Manques et fendillements.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba . Les Kasongos forment un sous-groupe Kusu, à présent dispersés parmi les Luba, Songye et Hemba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de cérémonies durant lesquelles des sacrifices leur ...


Voir la fiche

370,00

Statue Kongo Vili Nkisi Nkondi
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Vili

Art tribal africain du Congo
Les fétiches tribaux du royaume Kongo disposent d'une charge magique généralement logée sur l'abdomen dans une cavité obturée. Le regard incrusté de pupilles sombres est associé aux capacités extra lucides. Erosions.
Les nganga , sorciers mais aussi guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de ce type de figures, le plus souvent des sculptures tribales anthropomorphes consacrées, nommées nkisi .
Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se ...


Voir la fiche

780,00

Fétiche janiforme Songye Nkishi
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Statue Songye

Ex-collection art africain française.
Taillé dans un bois dense, la charge magique logée dans la corne sommitale, ce fétiche traditionnel africain offre deux visages opposés reproduisant le masque africain kifwebe. Bien que cette statue présente des détails inhabituels, sa structure caractérise la sculpture classique songye.
Patine sombre lustrée. Fissures de dessication.
Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus modestes réservées à un usage individuel ou familial.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï, au Katanga et dans le sud ...

Statue Songye Nkishi
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain française.
Fétiche africain des Songye dont le faciès reprend la structure du masque africain kifwebe de la société Bwadi ka bifwebe , mais dont la coiffure s'agrémente de petites cornes. La sculpture est "désacralisée", absence d'accessoires rituels et de la charge magique dont des traces rougeâtres témoignent de l'existence. Patine satinée noire, fissures et traces de xylophages désormais éradiqués.

Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont généralement la propriété collective du village, les figures plus modestes étant réservés à un culte individuel.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Sukuma
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Sukuma

Ex-collection art tribal africain française.
Statuette africaine féminine, dépourvue de bras, au buste gainé de peau animale dans lesquelles des cornes ont été glissées. Le sommet de la tête est troué pour une charge rituelle. Ces statuettes seraient relatives aux ancêtres.

Dans la région méridionale du littoral de la Tanzanie, autour de Dar-es-Salam, un groupe relativement homogène a produit la majeure partie des productions artistiques. Il comprend les Swahili, Kaguru, Doé, Kwéré, Luguru, Zaramo, Kami. La seconde région est formée d'un territoire couvrant le sud de la Tanzanie jusqu'au Mozambique, où vivent certains Makonde et les Yao, les Ngindo, Mwéra, et Makua. Au Nord-est de la Tanzanie, les Chaga, Paré, Chamba, Zigua, Massaï, Iraqw, Gogo, et Héhé ont une ...


Voir la fiche

390,00

Statue fétiche Songye Nkisi
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain française
Originaires du Shaba en République démocratique du Congo, les Songye sont apparentés aux Luba avec lesquels ils partagent des ancêtres communs. Ce grand fétiche est dépourvu de sa charge ventrale bishimba et dispose pour seules parures, spécificités de la statuaire Songye, d'une corne animale introduite au sommet, et de lamelles et clous en métal sur le visage, référence probable aux ravages de la vérole. Les oreilles, évidées, sont en outre symboliquement remplies de touffes de poils.
Les Kuba ne produisaient pas de fétiches, ils se les procuraient auprès de leurs voisins Songye, considérés comme experts en la matière. On introduisait des tiges ou des crochets de fer sous les bras afin de les déplacer. Ces fétiches de ...


Voir la fiche

750,00

Statue fétiche Nkishi Songye
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain belge.
Taillée dans un seul bloc de bois soigneusement sélectionné, équipée de ses multiples accessoires et talismans rituels consacrés par le nganga, cette sculpture fétiche présente un fascinant visage reproduisant le masque africain kifwebe de la société Bwadi ka bifwebe . La charge magique bishimba, à visée protectrice, est généralement logée dans l'abdomen et dans la corne sommitale. De la peau de reptile couvre la tête et forme le pagne de la statue.
Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus modestes réservées à un usage individuel ou familial.
...


Voir la fiche

Vendu

StatueTeke Buti
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Statue Teke

Ex-collection art tribal américaine.
Cette figure d'ancêtre de clan est aménagée pour contenir la charge mystique appelée "Bonga". Elle était ensuite enveloppée d'un textile qui devait maintenir la charge dans son réceptacle. Le visage est strié des scarifications traditionnelles. Le chef de clan disposait de ce type de sculpture ornait un autel. Patine craquelée brillante. Fissures de dessication. Établis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait ...


Voir la fiche

450,00

Statuette Songye Nkisi
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Collection art tribal africain belge.
Fétiche africain Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye dont le visage reproduit le masque africain du kifwebe. Minutieusement réalisée, la sculpture réunit les critères associés à ce type d'objet, les accessoires étant censés en renforcer l'efficacité.
Patine brillante, agglomérats granuleux, résidus ocrés.
Ces fétiches de protection contre divers maux joueraient le rôle de médiateur entre dieu et les hommes. Les exemplaires de grande taille sont généralement la propriété collective du village, les figures plus modestes étant réservés à un culte individuel.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon ...


Voir la fiche

450,00





Derniers objets que vous avez consultés :
Art tribal  -  Paris - Bruxelles - Londres

© 2022 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73A Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
visa Master CardPaypal