Art Tribal, vente en ligne d'art tribal, art premier et art primitif
...
Options de recherche




Art tribal - Le fétiche, source de toutes les questions mystiques.:

Voués à l’origine à de nombreux usages occultes, le fétiche est devenu un véritable emblème de l’art tribal africain.


Fétiche janiforme Songye
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Songye

Collection d' art africain française.
Intrigants fétiches que sont les sculptures songye... les seuls accessoires dont cette statue rituelle est pourvue se composent d'un fin lien ceignant les hanches et d'un boudin de peau autour du cou annelé. Le masque kifwebe de la société Bwadi ka bifwebe apparaît ici sous une apparence janiforme.
Patine satinée, lustrée localement, fissures.
Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) , joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Si les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus modestes appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï , au Katanga et dans le sud ...


Voir la fiche

980,00

Statue fétiche Songye Kalebwe Nkishi
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Collection art tribal africain française.
Cette figure sculptée Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) est équipée de charge magique bishimba qui étaient insérées dans la cavité du crâne si l'abdomen n'en disposait pas. La puissance du fétiche serait en outre renforcée grâce à la présence de divers accessoires, métal, quolifichets, etc... Belle patine brun orangé lustrée. Légers accidents et fissures de dessication.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la ...


Voir la fiche

Faire offre

3500,00

Statuette fétiche Kongo Yombe
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Yombe

Ex-collection art tribal belge.
La statuette Yombe çi-contre, dépourvue de scarifications corporelles, devait à l'origine tenir une arme. Ce type de fétiche individuel, activée grâce à des formules magiques et des accessoires éventuels supplémentaires, était censée protéger ou infliger une vengeance. Les yeux évoquent des qualités médiumniques. Patine satinée brun acajou.

Les cultures Solongo d'Angola et Yombé ont été largement influencées par le royaume Kongo dont elles ont emprunté la statuaire naturaliste et les rîtes religieux au moyen de fétiches sculptés nkondo nkisi . Les Yombe se sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur sculpture est principalement naturaliste, composée ...


Voir la fiche

290,00

Statuette Songye Nkishi
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain française.
Cette statuette fétiche est le fruit de la coopération entre le nganga, l'artisan et le client. Traitée d'après les indications du prêtre rituel, la figure destinée au client est ensuite chargée des éléments bishimba destinés à contrer toute force malfaisante. La tête est constellée de clous tapissiers, en référence probable à la vérole. Dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. La physionomie qui adopte les traits d'un homme d'âge mur rappelle à la fois le masque kifwebe.
Patine brun noir satinée.
Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) , joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille ...


Voir la fiche

480,00

Couple de statuettes Boccio, Botchio, Fon
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statues Vaudou

Ces deux figures sculptées, collectées à Bohicon au Bénin, sont exemptes d'accessoires. Les formes taillées vigoureusement s'élèvent d'un bloc. De larges mains digitées se referment sur le buste, et les visages expriment une puissante concentration.
Bois enduit d'ocre rose, surface veloutée.
Le botchio (de bo : "maléfice" en fon, et tchio , "cadavre") dressé au sommet d'un poteau était érigé à l'entrée du village ou d'une maison afin d'en éloigner toute menace, physique ou spirituelle. Certains d'entre eux revêtaient des formes minimalistes, à peine ébauchées autour d'un tronc central. La multitude des dieux fon (les vodun), similaires à ceux des Yoruba sous des noms différents, est représentée par des fétiches de toutes formes et de toute nature. On retrouve ...

Statuette fétiche Dogon
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statuette Dogon

Art tribal africain Dogon.
Exceptionnelle statuette africaine Dogon récoltée mi-XX° par Monsieur Arnaud, accompagnant Alain Bilot, collectionneur réputé de l'art Dogon lors de séjours d'étude au Mali.

Cette sculpture figure une femme portant une coiffe élaborée, debout, jambes serrées mi-fléchies, juchée sur un petit piédestal. Elle présente un nourrisson reposant sur des avant-bras de longueur démesurée. Une intéressante patine grenue témoigne des libations administrées.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille et dans ce cas disposées sur l'autel familial Tiré Kabou , les ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Dogon
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Statue Dogon

Collection art africain belge.
Effigie d'ancêtre figuré assis, mains reposant sur les genoux. Dans l'art tribal africain, ce type de sculpture associée à un culte individuel ornait l'autel familial dogon. Epaisse patine rituelle croûteuse.

Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé, relatif à la fertilité, sous l'autorité spirituelle du Hogon, le Wagem, culte des ancêtres sous l'autorité du patriarche, le Binou invoquant le monde des esprits et dirigé par le prêtre du Binou, et la société des masques ...


Voir la fiche

390,00

Statue Songye Nkishi
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain belge.
Ample tête aux traits du masque africain kifwebe pour cette oeuvre sculptée par les Songye , vouée à un usage magique traditionnel. Ce fétiche de grande dimension a été individualisé par le nganga pour son client par le biais d'éléments symboliques et rituels sous la forme de métal, jupe en peau animale, ceinture formant un boudin de raphia tressé et corne sommitale.
Manques, patine mate veloutée, fissures.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations se déclinent en styles diversifiés dans les nombreuses chefferies du pays songye. Le Nkisi, Nkishi, joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures réduites étant d'un ...


Voir la fiche

950,00

Statue Nkisi Nkondi Solongo / Woyo
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Nkondi

Collection art tribal africain belge.
L'art africain Kongo et ses réceptacles spirituels
Ce fétiche africain de village relatif à la société khimba , possède, dans la culture tribale Kongo, une fonction protectrice contre la sorcellerie. Cette sculpture tribale parsemée de clous est qualifiée d'objet "nkisi" grâce au réceptacle cylindrique sur l'abdomen chargé d'ingrédients magiques "bilongo" (matières organiques et végétales). Il est obturé par un miroir sur lequel une résine a été appliquée. Le regard vitré constituant le fameux regard Kongo suggère une capacité extralucide.
Patine mate, rehauts polychromes, fissures.
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre ...


Voir la fiche

1180,00

Statuette Lobi Bateba masculine
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statuette Lobi

Collection art tribal africain française.
Cette statuette africaine Lobi "Bateba" était disposée sur l'autel après un rituel pour devenir le réceptacle d'un esprit de la brousse, le Thil, et devenir ainsi un être actif, intermédiaire qui lutte contre les sorciers et toutes autres forces néfastes. La petite tête sphérique, légèrement inclinée sur le côté, surmonte un buste étroit aux épaules tombantes dont les bras sont plaqués le long du corps. Le personnage se tient droit sur de larges pieds. Surface lustrée brun doré laissant apparaître le veinage du bois.
Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits manifestent leur bienveillance sous la forme de pluies abondantes, de bonne santé, de naissances nombreuses ; Ignorés, ils la retirent et entraînent des épidémies dévastatrices, ...


Voir la fiche

380,00

Statue Kongo Nkishi
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Kongo

Ex-collection art tribal africain française.
Des bras amovibles, fixés horizontalement, confèrent une attitude de défense à ce fétiche Kongo. Il est par ailleurs aménagé d'une cavité abdominale. Des ingrédients magiques (bilongo), à visée thérapeutique ou protectrice, devaient y être introduits par le nganga . Les Vili ont produit une variété de sculptures d'usage individuel nkisi , auxquels des vertus multiples étaient attribuées. Les yeux écarquillés symbolisent la clairvoyance dans un visage coiffé d'un chapeau plat. Un textile rouge, souligné d'un cloutage, drape le buste, l'abdomen et la jupe. Patine mate.
Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal africain belge.
Statue-fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) anthropomorphe des plus fascinantes, au regard perçant incrusté de cauris. La bouche en forme de cône renforce l'expressivité du visage. Une corne jaillit de la large tête prolongée d'une barbe. L'ombilic et la barbe sont soulignés de clous. Patine sombre satinée. Fissures de dessication et manques.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Lobi Bateba
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Lobi

Ex-collection art tribal Belge.
Posture frontale, tête droite, jambes écartées et bras plaqués contre le buste, cette statue africaine Lobi, d'un caractère puissant, offre un visage dont le modelé fait saillir des traits expressifs.
Cette ancienne sculpture en bois, le Bateba, était placée sur l'autel après un rituel pour devenir le réceptacle d'un esprit de la brousse, le Thil, et devenir ainsi un être actif, intermédiaire qui lutte contre les sorciers et toutes autres forces néfastes.
La surface grumeleuse résulte de libations rituelles.
Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits manifestent leur bienveillance sous la forme de pluies abondantes, de bonne santé, de naissances nombreuses ; Ignorés, ils la retirent et entraînent des épidémies dévastatrices, la ...


Voir la fiche

Vendu

Zigua initiation figure
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Zigua

Ex-collection art tribal africain belge.
Tête sphérique encadrée de larges oreilles et pupilles percées, buste tubulaire et jambes semi-fléchies, cette statue africaine dépourvue de bras est emmaillotée d'une toile sur laquelle se cristallisent des résidus sombres.
Chez les Zigua, ce type de sculptures servait de support d'initiation. Les Sukuma du nord de la Tanzanie utilisent des figures analogues.
Cette pièce d'art tribal provient de la région nord-est de la Tanzanie, limitrophe du Kenya, face à l'Océan Indien, où vivent les tribus Paré, Shamba, Zigua, et Mbugu. Une relative homogénéité caractérise les productions de ces groupes, en rappelant certaines des Malgaches et des Bataks avec lesquels, via le commerce maritime, le contact aurait jadis pu être établi. ...


Voir la fiche

490,00

Statue fétiche Kongo Nkishi
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Kongo

Ex-collection art africain espagnole.
Les objets africains magico-religieux.
Consacrée par le prêtre nganga , ce type de sculpture africaine de clan dispose d'une charge magique logée dans la cavité ventrale obturée par du verre. La statue porte également, au dos, une sorte de paquet emmailloté.
La charge ou bilongo se composait de divers ingrédients issus de l'environnement naturel dont de l'argile rouge, de la poudre de bois rouge tukula , de l'argile blanche pembe... , mais éventuellement de fragments humains tels que dents, ongles, cheveux. Les bras sont tronqués. Ce fétiche de conjuration était donc censé influer sur la santé, la prospérité, les ennemis de son détenteur. La coiffe est caractéristique de la statuaire Béembé et Yombé, autres tribus du ...


Voir la fiche

770,00

Statuette Lega en ivoire
objet vendu
Art tribal > Ivoires anciens, statuette africaine en ivoire > Ivoire Lega

Ex-collection art africain belge.
Au sein de la variété d'objets détenus par les initiés lega de l'association du Bwami, cette rare sculpture d' art tribal africain en ivoire met en scène un couple dos à dos, juché sur un tabouret du bwami. L'objet, tout en illustrant une notion d'égalité entre sexes, pourrait renvoyer au couple primordial. Patine huilée ambre. Partiellement écaillé au sommet, ce n'est pas accidentel mais provoqué par le détenteur de la statue qui chez les Lega utilisaient ce qui avait été écaillé pour en faire une décoction animiste.

Le Bwami régissait la structure sociale lega, ouverte aux adultes circoncis et à leurs épouses et  instruisent leurs adhérents en terme de perfection morale.  Ces objets font parties des masengo , signifiant qu'ils ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Kongo Vili  Nkisi, Nkishi
objet vendu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Des parcelles d'éléments bilongo ( ou bolongo) conférant une vertu magique, offensive ou défensive, à cette statue nkisi sont logées dans le reliquaire, obturé par une vitre, aménagé sur l'abdomen. Le visage exprime une agressivité renforcée par la bouche évidée, béante, et le regard en transe. Enduite de couleurs contrastées, l'effigie se veut menaçante. Le détail des côtes dorsales pourrait indiquer, selon W. MACGAFFEY dans "Trésors d'Afrique", une maladie respiratoire.
Abrasions, fissures de dessication, érosions sur le sommet de la tête et la base.

Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut ...

Statuette  Kongo Yombe
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Kongo

Ex-collection art tribal belge.
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre l'actuelle RDC, l'Angola et le Gabon. Deux siècles plus tard, les Portugais entrèrent en contact avec les Kongo et convertirent leur roi au christianisme. Bien que monarchique, le système politique kongo présentait un aspect démocratique car le roi était en réalité placé à la tête du royaume à la suite d'une élection tenue par un conseil des gouverneurs des tribus. Ce roi, aussi appelé ntotela , contrôlait la nomination des fonctionnaires de la cour et des provinces. Les nganga, à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statuette fétiche Songye
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Objet médiateur d'un type rare, chargé d'accessoires symboliques et d'une tige en métal torsadé destinée à saisir le fétiche. Une épaisse patine croûteuse, orangée, recouvre la sculpture.
Le fétiche Songye, sculpture magique Nkisi, nkishi (pl. mankishi ), joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï, au Katanga et dans le sud Kivu. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont apparentés par l'intermédiaire d'ancêtres ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette rituelle  Songye  Boanga
objet vendu
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Kakudji

Ex-collection art tribal africain suisse.
Utilisée dans le cadre des pratiques divinatoires, ce type de statuette-buste, ici fichée dans une coupe métallique, dans une calebasse dans la plupart des cas, est entourée de petits éléments végétaux, minéraux et animaux. Le buste est sculpté de façon à pouvoir saisir l'objet sous les bras au moyen de tiges de fer, à l'instar des grands fétiches. Ces sculptures magiques sont utilisées par les Kusu, les Songye du sud et les Hemba. Le visage du fétiche est taillé aux traits du masque kifwebe, une perforation demeure sur le crâne, dans laquelle devait s'incruster la pointe d'une corne. Les Songye sont venus de la région du Shaba en RDC et se sont installés entre la rivière Lualaba et la rivière Sankuru au milieu de la savane et des forêts. ...

Fétiche Boli Bambara
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Fétiche Boli

Ex-collection art tribal africain française.
Appelé boli ( pl. boliw ), buffle, dans l' art africain , ce fétiche de taille variable joue un rôle central dans la vie rituelle de la région mandingue. Il existe des "Boliw" de poche, et d'autres qui appartiennent à des chefferies, des sociétés initiatiques telles que les associations d'initiation masculine Kono et Komo dont les membres progressent à travers un processus s’étalant sur plusieurs décennies, et même à des Etats.
La fonction principale d'un boli est d'accumuler et de contrôler la force de vie naturelle appelée nyama pour le bénéfice spirituel de la communauté . Utilisés comme autels ou effectués au cours des spectacles de danse , ils sont des créations conçues à partir de révélations miraculeusement ...


Voir la fiche

750,00





Derniers objets que vous avez consultés :
Art tribal  -  Paris - Bruxelles - Londres

© 2021 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73A, rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
visa Master CardPaypal