Art Tribal, vente en ligne d'art tribal, art premier et art primitif

Fétiche Songye - Art tribal



Voir cette image en taille maximale
Art tribal > Fétiches > Fétiche Songye

Statue fétiche Songye Nkishi (N° 14968)

Ex-collection art tribal française.

Sculpture africaine magique nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), il s'agit d'un fétiche tribal protecteur des Songye formé d'un corps cylindrique et d'une tête revêtant la forme du masque strié Kifwebe. Les larges mains digitées reposent au dessus d'une cavité désacralisée, la charge magique étant absente. Ce type d'objet craint par les Songye était déplacé grâce à des tiges de fer introduites sous les bras de la sculpture. Cet exemplaire a été équipé de baguettes en bois pour sa manipulation. Un collier de perles tubulaires et une abondance de cordelettes en coton et tiges de raphia agrémentent le buste de la sculpture. Patine brune mate et kaolin.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. On ne pouvait les toucher directement, c'est pourquoi on les maintenait grâce à des tiges. Le Nkishi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes dans la culture africaine. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, en revanche les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille et sont sculptées d'après les instructions du nganga . Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est intimement liée à celle des Luba auxquels ils sont apparentés par l'intermédiaire d'ancêtres communs. Considéres comme experts en la matière, les Songye fournirent également des fétiches à la cour royale Kuba. La société kifwebe des Songye, bwadi bwa kifwebe, constituait à l'origine une police de l'autorité en place qui agissait au moyen de la sorcellerie et utilisait des masques rituels. Dès la colonisation elle perdit peu à peu de son influence. Dans l'Ouest du pays Songye, l'association initiatique du bukishi faisait usage de statues. Les féticheurs utilisaient également des fétiches nommés boanga avec charge magique attachée ou incorporée.  

Regarder la vidéo

 


Pièce accompagnée de son certificat d'authenticité

Estimation des frais de port ...




Provenanceex-collection française
EthnieSongye
Paysrdc ex zaire
MatériauxBois, coton, raphia, perles
Hauteur47
Largeur20
Poids2,95 Kg
Datation estimée1ère moitié XX°

Vous pourriez aussi être intéressé par ces objets
Masque KifwebeFétiche SongyeFétiche SongyeFétiche NkisiBouclier Songye

Vous devez être connecté pour accéder aux options suivantes
   Me prévenir si un objet similaire est ajouté au catalogue.
   Me prévenir si le prix de cet objet diminue.
Gérer mes alertes


Des questions sur cet objet ? contactez-nous


Derniers objets que vous avez consultés :
Art tribal  -  Paris - Bruxelles - Londres

© 2020 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100