Profitez momentanément de la livraison offerte en Europe - Voir les détails
Art Tribal, vente en ligne d'art tribal, art premier et art primitif
...
Options de recherche




Art tribal - Fétiches:

Voués à l’origine à de nombreux usages occultes, le fétiche est devenu un véritable emblème de l’art tribal africain.


Statuette Lobi
Art tribal > Statues africaines > Statuette Lobi

Collection art africain belge.
Cette figure Lobi incarne un bateba ou un ancêtre lignager. Son corps rectiligne, dont les bras en angle droit sont soudés au buste, est doté de longues jambes parallèles. Les mains sont réunies sous l'abdomen. Patine au toucher satiné, érosions éparses et fissure dorsale. Les populations d'une même région culturelle, regroupées sous la dénomination " lobi ", forment un cinquième des habitants du Burkina Faso. Peu nombreux au Ghana, certains d'entre eux vivent également au nord de la Côte d'Ivoire. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les Lobi, venant du Nord-Ghana, se sont établis parmi les Thuna et Puguli autochtones, les Dagara, les Dian, les Gan et les Birifor. Les Lobi croient en un Dieu créateur nommé Thangba Thu, auquel ils s'adressent à ...


Voir la fiche

590,00

Figure de pouvoir Buti Teke
Art tribal > Fétiches > Statuette Teke

Ex-collection art tribal africain belge.
Evidée afin de recevoir la charge mystique appelée "Bonga", cette statue d'ancêtre Téké, anguleuse, a été enveloppée d'un textile qui devait maintenir la charge dans son réceptacle. Patine lisse brillante, zones matifiées.
Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui "chargeait" d'éléments magiques, contre rétribution, les ...


Voir la fiche

950,00

Statuette Kongo Yombé Nkisi
objet vendu
Art tribal > Statues africaines > Fétiche Kongo

Ex-collection art tribal africain suisse.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". Il s'agit d'un objet à visée protectrice dans lequel une ou plusieurs charges magiques sont introduites à l'instar de la statuette çi-contre. Campée dans une ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Bena Kanioka, Kanyok
objet vendu
Art tribal > Statues africaines > Fétiche Kaniok

Ex-collection art tribal espagnole.
Comparable aux fétiches protecteurs des Songye et des Luba du Kasaï, cette figure anthropomorphe partiellement désacralisée recèle des ingrédients magiques ou thérapeutiques insérés dans les cornes des cavités de la tête. Il s'agit donc d'un objet de type nkisi (pl. mankisi). La patine mouchetée, sombre, est égayée par la présence de perles de verre multicolores, conférant un cachet particulier à la statuette. Fissures, abrasions. Vivant à l'est du royaume luba sur les rives de la Mbujimayi, et ayant adopté une partie de la culture luba, les Kanyok, Kanioc, ou encore Bena Kanioka, ont créé des objets de prestige, pipes à eaux, appuie-nuques, bâtons, et tabourets, et sont surtout réputés pour des statuettes représentées dans différentes ...


Voir la fiche

Vendu

Poupée fétiche de fécondité Yoruba
Art tribal > Fétiches > Statuette Yoruba

Collection art tribal africain belge.
Dressée sur deux fines jambes écartées de la largeur du bassin, cette figure féminine, réduite, dispose d'étonnantes pupilles saillantes et asymétriques lui donnant l'apparence d'un insecte ou encore d'un petit animal. Les sourcils étirés surplombent largement le regard, tandis que le nez et la bouche sont sculptés avec soin dans l'extrémité du menton. Le cou tubulaire se prolonge de deux minuscules seins que soutiennent les mains du personnage. Il s'agit d'un fétiche à usage individuel provenant d'Akpro-Missérété. Lissée par une préhension régulière, la patine a adopté une teinte brun orangé. Longues fissures de dessication. Vingt-cinq millions de Yoruba sont dispersés entre le Nigéria, le Bénin, et le Togo. Parmi le large panthéon ...

Fétiche Fon Boccio, Botchio
Art tribal > Fétiches > Fétiche Fon

Collection art tribal africain belge.
Cette puissante sentinelle édifiée contre le mauvais sort affiche une physionomie concentrée, bouche serrée, yeux clos. Figurant une femme aux épaules étroites et aux membres inférieurs trapus, les mains placées sur l'abdomen, elle semble réunir toute l'énergie nécessaire à son rôle de gardien. Patine sombre satinée. Ce botchio (de bo : "maléfice" en fon, et tchio , "cadavre") dressé au sommet d'un poteau était érigé à l'entrée du village ou d'une maison afin d'en éloigner toute menace, physique ou spirituelle. Certains d'entre eux revêtaient des formes minimalistes, à peine ébauchées autour d'un tronc central. La multitude des dieux fon (les vodun), similaires à ceux des Yoruba sous des noms différents, est représentée par des ...


Voir la fiche

590,00

Figure anthropomorphe Kongo Nkisi
objet vendu
Art tribal > Statues africaines > Statue Kongo

Ex-collection art tribal africain française.
A la place de la charge magique ou bilongo placée derrrière la vitre de la cavité abdominale, c'est un visage qui apparaît ici sur cette étonnante figure kongo. Les bras, dressés, sont reliés à la coiffe par des liens en textile. Nous ne disposons pas d'informations au sujet du contexte d'utilisation de cette pièce. La coiffe est caractéristique de la statuaire Béembé et Yombé, autres tribus du groupe Kongo. Chez les Kongo, le spécialiste nommé nganga, se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin" Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue ...

Statue Kongo Vili ou Yombe Nkisi
objet vendu
Art tribal > Statues africaines > Statue Vili

Ex-collection art tribal américaine.
Campé sur de courtes jambes, l'abdomen porté vers l'avant, ce personnage au visage réaliste constitue une figure protectrice doté d'une charge magique, le bilongo. Ce fétiche était utilisé par le nganga dans le but de guérir, protéger, favoriser la chance ou infliger une vengeance. Patine brun sombre avec rehauts de kaolin. Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde Les sorciers nganga , à la ...

Figure de pouvoir Buti Teke
Art tribal > Fétiches > Statue Teke

Ex-collection art tribal américaine.
Cette figure d'ancêtre de clan est aménagée pour contenir la charge mystique appelée "Bonga". Elle était ensuite enveloppée d'un textile qui devait maintenir la charge dans son réceptacle. Le visage est strié des scarifications traditionnelles. Le chef de clan disposait de ce type de sculpture ornait un autel. Patine craquelée brillante. Fissures de dessication. Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait ...


Voir la fiche

540,00

Statuette Mangbetu Nebeli
objet vendu
Art tribal > Statues africaines > Statuette mANGBETU

Ex-collection art tribal suisse.

L'art africain de cour Mangbetu et les statues d'ancêtres. Figurine au port de tête magnifié par les longues boucles colorées, elle adopte une posture peu commune, agenouillée, une main placée sur sa coiffe. Le dos de la pièce est aménagé d'une rondelle perforée afin de pouvoir la transporter. Patine brun rouge abrasée.
Les motifs géométriques qui s'inscrivent sur cette figure masculine naturaliste évoquent les peintures corporelles et les scarifications tribales des Mangbetu, semblables à celles des pygmées Asua avec lesquels la tribu entretenait des relations. Ces tatouages variaient selon les circonstances. La coiffure en éventail était arborée par l'aristocratie Mangbetu :  dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche rituel Ewé
Art tribal > Fétiches > Fétiche Ewe

Art africain et culte tribal vodun des populations ewe et fon
Cette sculpture figurant une femme debout, bras dépourvus de mains collés au buste, est drapée jusqu'au buste d' une cotonnade colorée. La taille et la tête sont enduites de pigments croûteux indigo et de résidus de kaolin, et de fibres végétales agglutinées. Un orifice au sommet d ela tête permettait d'introduire la charge magique. Patine mate écaillée.
Au Togo, les fétiches africains s'inscrivent dans le cadre de rituels suivant les intentions de leur propriétaire. Les féticheurs, suite au rituel de divination du fa employant des noix de palmier, les réalisent sur commande pour offrir des vertus protectrices et médicinales mais en proposent également des versions prêtes à utiliser plus ...


Voir la fiche

380,00

Statuette Songye Nkisi
objet vendu
Art tribal > Fétiches > Statuette Songye

Ex-collection art tribal américaine.
Statuette fétiche des Songye de proportions harmonieuses, figurant un personnage supporté par de larges pieds juché sur une base circulaire. La corne sommitale contenait généralement une charge magique introduite par le devin-guérisseur. L'action d'ingrédients à visée thérapeutique pouvait s'accompagner de différents gris-gris sous la forme de quolifichets en métal, lambeaux de textile ou coquillages et perles, un rôle spécifique étant imputé à chacun. Des tiges végétales agrémentées de fourrure ne forment ici qu'une mince ceinture soulignant les hanches du fétiche. Patine sombre, fissures de dessication, zones mates. Les Songye sont venus de la région du Shaba en RDC et se sont installés entre la rivière Lualaba et la rivière Sankuru au milieu ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Kongo Nkisi
objet vendu
Art tribal > Fétiches > Fétiche Kongo

Coll. art africain belge.

Les nganga , sorciers mais aussi guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures, le plus souvent des sculptures tribales anthropomorphes consacrées, nommées nkisi . Ces statues tribales, en l'occurence une idole domestique, disposent d'une charge magique logée généralement sur l'abdomen derrière un miroir obturant la cavité. Cet exemplaire incarne un personnage puissant, portant la coiffe du chef, doté d'un nez aquilin et d'yeux aux pupilles sombres, chargé d'un sac dans lequel ont été introduits la charge magique ou des ingrédients thérapeutiques nommés bilongo . Patien claire, abrasions.
Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une ...


Voir la fiche

Vendu

Figure masculine Nkisi Kongo Vili
Art tribal > Statues africaines > Figure Vili

Ex-collection art tribal suisse.
Logés dans la capsule ventrale obturée par une vitre de cette figure agenouillée, le bilongo ( ou bolongo), amalgame d'ingrédients magiques offensifs ou défensifs, renforce le puissant symbolisme associé à l'attitude vengeresse du personnage. En effet non seulement son visage détourné exprime une agressivité appuyée par la bouche évidée et le regard en transe mais le détail des côtes dorsales pourrait indiquer, selon W. MACGAFFEY dans "Trésors d'Afrique", une maladie respiratoire lubanzi. Abrasions de la patine polychrome croûteuse.

Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le ...


Voir la fiche

490,00

Statue fétiche Ada, Adja, Adan
Art tribal > Statues africaines > Statue Ada

Collection art tribal française.
Statue fétiche dépendant du culte Vodou, drapée d'un pagne de textile rouge, elle dispose d'un ombilic formant la poignée de volet obturant le reliquaire aménagé dans son buste. Le sommet de la tête est également évidé. Les jambes et bras digités sont écartés, rectilignes, et les épaules quadrangulaires expriment la puissance. La tête ovoïde au visage plane présente des yeux simplement gravés et une bouche béante. Belle patine claire incrustée de pigments blancs. Etablis près du littoral de l'Afrique de l'Ouest, dans le Couffo au Bénin et dans le Moyen-Mono au Togo autour de l'ex. capitale de l'ancien royaume de Tado, le petit groupe ethnique Ada , Adan , ou encore Adja , Aja, est essentiellement composé de paysans. Les Ewe et les Fons, issus ...


Voir la fiche

1280,00

Fétiche Songye
Art tribal > Fétiches > Fétiche Songye

Collection art tribal africain belge.
Réceptacle d'une force curative, cette figure en buste, s'élèvant d'une épaisse base circulaire a été évidée dans son centre de la tête du personnage jusqu'à la base. Une charge magique y était introduite par le devin-guérisseur. L'action de ces ingrédients à visée thérapeutique pouvait s'accompagner de différents accessoires, talismans sous l'apparence de métal, textile ou coquillages et perles, un rôle spécifique étant imputé à chacun. La pièce pourrait avoir été "désacralisée". De longs doigts parallèles indiquent la proéminence bulbeuse de l'abdomen. Un espace a traditionnellement été aménagé sous les épaules afin de pouvoir déplacer le fétiche avec des tiges métalliques. Empreinte de concentration, la physionomie a soigneusement été sculptée. ...


Voir la fiche

490,00

Statue fétiche Solongo Kongo
Art tribal > Fétiches > Fétiche Solongo

Ex-collection art tribal suisse.

Fétiches de pouvoir dans l'art africain. Cette figure naturaliste au geste agressif présente un visage ovale caractéristique des Solongo d'Angola, ces derniers fournissant les clans Kongo. Le regard vitreux des pupilles en tête d'épingle est largement ouvert, ce "qui constitue la prérogative d'un aîné. En effet, seules les personnes d'âge mûr peuvent nous dévisager avec une telle insistance afin de nous alerter sur des problèmes ou des impairs." ("le Geste Kongo")
Placés sur l'abdomen, dans une cavité quadrangulaire obturée par une vitre, des ingrédients constituent une charge magique, dont les clous de fer qui lardent la pièce renforcent le pouvoir. Des résidus libatoires argileux se sont agglutinés sur la surface, localement drapée de ...


Voir la fiche

620,00

Grande Statue fétiche Songye Nkisi
Art tribal > Statues africaines > Fétiche Nkisi

Ex-collection art tribal américaine.
Statue africaine Nkisi , nkishi (pl. mankishi )des Songye, elle dispose d'une tête massive à l'image du masque féminin kifwebe nommé kikashi. Les bras sont positionnés autour d'un abdomen bulbeux pointant entre un bourrelet gainé de textile dans lequel la charge magique bishimba a été introduite et une jupe-pagne de tissu rouge ceinturée à la taille. Le collier métallique forme un accessoire magique supplémentaire. Patine mate, abrasions d'usage. Fissures de dessication. Base érodée.br> Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété ...


Voir la fiche

850,00

Fétiche Boli Bambara
objet vendu
Art tribal > Fétiches > Fétiche Boli

Ex-collection art tribal française.
Appelé boli ( pl. boliw ), buffle, dans l'art tribal africain, ce fétiche de taille variable joue un rôle central dans la vie rituelle de la région mandingue. Il existe des "Boliw" de poche, et d'autres qui appartiennent à des chefferies , des sociétés initiatiques telles que les associations d'initiation masculine Kono et Komo dont les membres progressent à travers un processus s’étalant sur plusieurs décennies, et même à des Etats. La fonction principale d'un boli est d'accumuler et de contrôler la force de vie naturelle appelée nyama pour le bénéfice spirituel de la communauté . Utilisés comme autels ou effectués au cours des spectacles de danse, ils sont des créations conçues à partir de révélations miraculeusement accordées aux génies ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Dan
objet vendu
Art tribal > Fétiches > Statuette Dan

Collection art tribal africain française.
Extrêmement rare,  ce fétiche Dan de conception naturaliste figure un personnage vigoureux bien campé sur de très amples pieds digités, caractéristique de la sculpture dan. Des onctions rituelles ont laissé des résidus croûteux sur la surface. Le collier accessoirisé d'un cauris, symbole de fécondité et de richesse, a également une portée magique. Patine tachetée abrasée. Des dons de femmes, de nourriture , des cérémonies festives et un statut honorable récompensaient autrefois les sculpteurs dan à qui ce talent était accordé au cours d'un rêve. Ce dernier constituait le moyen de communication de Du , pouvoir spirituel invisible, avec les hommes. La statuaire, rare, tenait un rôle de prestige auprès de son détenteur. Il s'agit ...


Voir la fiche

Vendu

Poupées Akua ba Ashanti du Ghana
objet vendu
Art tribal > Poupées > Statue Akan

Ex-collection art tribal africain française.
Utilisées chez les Ashanti et les Fantis du Ghana, les statuettes-poupées Akuaba (pluriel Akua'mma)constituent des amulettes utilisées par les femmes Ashanti pour favoriser la fécondité. Elles sont facilement identifiables grâce à leur apparence stylisée. Leur tête plane et circulaire dispose d'un haut front occupant la partie supérieure, les traits se dessinent généralement dans le tiers inférieur de la tête. Marque de beauté, le cou annelé symbolise aussi la prospérité. Portées dans le dos des femmes, ces statues s'accompagnent également de rites variés, tels l'ingestion d'une potion, ou la disposition de l'objet sur l'autel familial. Après la naissance de l'enfant, la sculpture sert de jouet, et parfois encore offerte au guérisseur ...





Derniers objets que vous avez consultés :
Art tribal  -  Paris - Bruxelles - Londres

© 2020 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100