Art Tribal, vente en ligne d'art tribal, art premier et art primitif

Art tribal d'exception - découvrez nos objets d'art tribal

Art tribal africain

L'expertise en art tribal à votre service

Chacune des œuvres présentées sur ce site d’art tribal émane de collections européennes et américaines. Toutes, après expertise, sont accompagnées d’un certificat d’authenticité, et peuvent intégrer les plus belles collections d’art africain.

Une expo permanente

Lancée le 1er juin 2019, l’exposition permanente « Quand les arts premiers s’expriment » vous est présentée du lundi au samedi dans les locaux d’Essentiel Galerie, afin de vous permettre de découvrir une large diversité d’objets régulièrement renouvelés : au 73 rue de Tournai 7333 Tertre en Belgique. Téléphone : +32 65 529 100.

Les prix

Grâce à nos trente-cinq années d’expérience au sein de l’art tribal, nous mettons tout en œuvre afin de vous garantir des objets de qualité à des prix concurrentiels.

Vous êtes antiquaire, galeriste, revendeur, décorateur, n'hésitez pas à nous contacter.
Vous souhaitez vendre des pièces d'art africain ? Nous achetons des collections d'art africain !

Objets d'art tribal les plus récents

Masque Makonde Lipoko
Art tribal > Masque africain, masque d'art tribal > Masque Makonde

Ex-collection art africain belge.
Incarnant l'esprit d'un ancêtre, ce masque africain céphalomorphe des Makonde adopte des traits réalistes d'une grande expressivité. Les ancêtres reviendraient masqués afin de marquer leur satisfaction consécutive à l'initiation. Certains de ces masques arborent des tatouages à la cire ou encore des scarifications incisées dans le bois. Sur certains de ces masques dont cet exemplaire, l'implantation de cheveux humains, comme chez les Tiv, contribuait à renforcer le caractère réaliste.
Patine satinée, abrasée localement, petits accidents.
Les Makonde du nord du Mozambique et du sud de la Tanzanie portaient des masques-casques appelés lipiko lors des cérémonies d'initiation des jeunes gens. Les Makonde vénèrent une ancêtre , ce ...


Voir la fiche

490,00

Figure de maternité Makonde
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Makonde

Art africain Makonde.
C'est dans un but esthétique que les oreilles, tout comme les lèvres, étaient déformés à l'aide de labrets chez les ethnies tribales Makonde. Cette effigie féminine dotée d'une morphologie élancée présente un nourrisson. Les tatouages faciaux étaient tracés à la cire d'abeille, et des motifs scarifiés étaient également imprimés dans un but esthétique. Cette statue symbolisant un ancêtre se réfère également à la création, selon laquelle le premier homme makonde aurait sculpté une image féminine qui devint la mère de ses enfants et qui est vénérée depuis.
Patine brun orangé, incrustations résiduelles ocrées.
Les Makonde, population Bantou matrilinéaire du nord du Mozambique et du sud de la Tanzanie, portaient des masques-casques appelés lipiko, ...


Voir la fiche

490,00

Masque Vili Lumbu
Art tribal > Masque africain, masque d'art tribal > Masque Lumbu

Collection art tribal africain belge.

Au sein du groupe prénommé Shira ,les Lumbu Loumbu, Balumbu, d'origine Bantu et originaires du royaume Congo, se sont établis sur la partie côtière du Gabon, et en République Congo, dans l'Ogooue moyen. Ce masque rare présentant un visage blanchi au kaolin, dépourvu de scarifications et donc masculin, se produisait lors de cérémonies d'initiation. Les Punu et les Lumbu ont aussi des masques blancs du même type pour les groupes voisins, tels les Vili. Chez les Lumbu, le boyo est un équivalent local du mwiri : il était chargé de maintenir l'ordre et de faire obéir les femmes. Se manifestant surtout la nuit, par la voix d'un mirliton, il exigeait des femmes du poisson et du vin de palme, parfois des nattes ou des pagnes.
Patine mate ...


Voir la fiche

490,00

Boîte à onguents Yombé à motif Pfemba
Art tribal > Pots, jarres, amphores djenné, bambara, matakam > Boite Yombé

Ex-collection art tribal africain belge.
Une figure de maternité pfemba , sculptée en ronde-bosse, surmonte le couvercle de cette petite boîte à onguents. La femme assise en tailleur, nommée phemba ou pfemba, symbole de l'ancêtre mythique, est vraisemblablement associée aux cultes de fécondité. L'enfant sur ses genoux incarnerait la transmission matrilinéaire du pouvoir. Patine noire satinée.
Les cultures Solongo d'Angola et Yombé ont été largement influencées par le royaume Kongo dont elles ont emprunté la statuaire naturaliste et les rîtes religieux au moyen de fétiches sculptés nkondo nkisi.
Les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables ...

Masque Metoko à poignée
Art tribal > Masque africain, masque d'art tribal > Masque Metoko

L' art tribal africain Metoko.
Masque africain des Metoko , Mituku , généralement exhibé à l'occasion de funérailles. Le réseau de lignes parallèles, en rapport avec les scarifications traditionnelles, révèlent le statut du personnage incarné, un digne vieillard ayant été victime de sorcellerie, kakungu, dont les pupilles sont exorbitées.
Manque à l'oreille droite. Patine bicolore.
Les ethnies Mbole, Yela, Lengola et Metoko, dont les sociétés iniatiques comportent des similarités, vivent sur la rive gauche du fleuve Zaïre, la région du Lualaba dans l'ancien Katanga. Les oeuvres plastiques de ces groupes comportent également des ressemblances .
Leur société , le Butoka , accueillant à la fois des hommes et des femmes, est l'équivalent de l'association ...


Voir la fiche

480,00

Crucifix Kongo Nkangi kiditu
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Crucifix Kongo

Ex. collection art tribal africain belge.
Chez les chefs Kongo à la fin du XIX et au début du XXe siècle, le crucifix tenait lieu, parmi les regalia cheffaux, de symbole de pouvoir l'autorité. Une cérémonie lors de l'investiture du chef exigeait que le futur dirigeant recoive des mains d'un dignitaire, lors d'un rituel codifié, un nkangi kiditu . Cet insigne de pouvoir, inspiré d'anciens crucifix chrétiens importés par les Portugais au XVIe siècle, pouvait également revêtir une fonction thérapeutique, et, outre des usages variés, être brandi lors de cérémonies funéraires au cours desquelles l'objet était soumis à des libations d'huile ou de vin de palme.
Fissures de dessication, patine satinée.
La ...

Poupée Ashanti Akua ba
Art tribal > Poupées tribales, poupées africaines > Poupée Ashanti

Ex-collection art tribal africain française.
Utilisées chez les Ashanti et les Fantis du Ghana, les statuettes-poupées Akuaba (pluriel Akua'mma)constituent des amulettes utilisées par les femmes Ashanti pour favoriser la fécondité. Elles sont facilement identifiables grâce à leur apparence stylisée. Leur tête plane et circulaire dispose d'un haut front occupant la partie supérieure, les traits se dessinent généralement dans le tiers inférieur de la tête. Cette poupée est d'un type peu commun, sa forme étirée portant un petit buste cubique sur lequel pointent les seins.
Patine noire lustrée.
Portées dans le dos des femmes, ces statues s'accompagnent également de rites variés, tels l'ingestion d'une potion, ou la disposition de l'objet sur l'autel familial. Après la ...


Voir la fiche

350,00

Masque Toma et son costume
Art tribal > Masque africain, masque d'art tribal > Masque Toma

Collection art tribal africain française.
Ancien masque africain bakrogui, Simogui, ou encore Angbaï, des Toma de Guinée, se rattachant aux ancêtres. Ce masque destiné à impressionner est équipé d'une épaisse cagoule en peau, garnie de divers éléments, miroirs, cauris. Elle se prolonge d'une lourde cape constituée de pans en textile brodé et de velours à motifs colorés, liserés de tissu rouge. Des clochettes en métal agrémentent les contours du masque. Seuls les membres du Poro étaient autorisés à contempler le masque bakrogui .
Les Toma de Guinée, appelés Loma au Libéria, vivent au sein de la forêt, en altitude. Ils sont réputés pour leurs masques-planches landaï destinés à animer les rites initiatiques de l'association poro qui structure leur société, et qui ...


Voir la fiche

2900,00

Masque Luba zoomorphe Mukisi a kukaya
Art tribal > Masque africain, masque d'art tribal > Masque Luba

Ex-collection art africain belge.
Ce masque africain de grande dimension présente un crâne sphérique encadré de cornes s'enroulant vers l'avant. De petites oreilles animalières pointent de part et d'autre de larges orbites et d'un nez humain. Une volumineuse bouche se développe sur la partie inférieurec.
Patine lisse, lustrée, abrasions et fissures.
Ces masques se produisaient lors de différentes traditions : investitures, funérailles, et rites contre la sorcellerie chez les différentes sociétés initiatiques. Dans la partie est de la région luba, d'importantes cérémonies ont lieu en hommage aux ancêtres du clan, chefs décédés, et à la nouvelle lune. Des offrandes sont alors accordées aux esprits de la nature, intermédiaires entre le groupe et les ancêtres. ...

Fétiche janiforme Songye
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Songye

Collection d' art africain française.
Intrigants fétiches que sont les sculptures songye... les seuls accessoires dont cette statue rituelle est pourvue se composent d'un fin lien ceignant les hanches et d'un boudin de peau autour du cou annelé. Le masque kifwebe de la société Bwadi ka bifwebe apparaît ici sous une apparence janiforme.
Patine satinée, lustrée localement, fissures.
Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) , joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Si les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus modestes appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir au Kasaï , au Katanga et dans le sud ...


Voir la fiche

980,00

Epée royale Hemba et son fourreau
Art tribal > Objets usuels, boîtes, poulies de métier à tisser > Epée Hemba

Ex-collection art tribal africain belge.
Le manche sculpté de l'épée figure un aïeul singiti dont les traits apparaissent très finement gravés. Les visages sont bordés d'un diadème frontal et d'un collier de barbe ténu en léger relief. Les singiti renvoient aux chefs locaux, au fondateurs de lignages royaux, ou aux chefs de guerre. L 'épée est gravée de discrets motifs décoratifs. Très bel objet doté d'une patine brun noir lustrée, résidus de kaolin.
Socle sur demande en sus.
Les Hemba, établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba, ont longtemps été soumis à l'empire luba voisin qui a eu sur leur culture, leur religion et leur art une influence certaine. Le culte des ancêtres, dont les effigies ont longtemps été attribuées aux Luba, ...


Voir la fiche

450,00

Statue fétiche Songye Kalebwe Nkishi
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Fétiche Songye

Collection art tribal africain française.
Cette figure sculptée Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) est équipée de charge magique bishimba qui étaient insérées dans la cavité du crâne si l'abdomen n'en disposait pas. La puissance du fétiche serait en outre renforcée grâce à la présence de divers accessoires, métal, quolifichets, etc... Belle patine brun orangé lustrée. Légers accidents et fissures de dessication.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la ...


Voir la fiche

Faire offre

3500,00

Grande porte Dogon
Art tribal > Portes, échelles, volets > Porte Dogon

Collection art africain française.
Les systèmes de fermeture des régions soudanaises dans l' art tribal .
La porte est constituée de deux planches assemblées par des agrafes. Des figures anthropomorphes, schématisées, ainsi que les motifs décoratifs symboliques, font appel à la riche cosmogonie Dogon. Les personnages peuvent symboliser les générations précédentes, les ancêtres mythiques, les propriétaires du grenier y figurant aussi fréquemment.
Belle alternance de volumes géométriques pour cette ancienne porte dogon d'ampleur peu commune. Epaisse patine noire, localement écaillée.
Selon la mythologie dogon, Le Nommo a fondé les huit lignées de Dogon et a inculqué le tissage, l'art de la forge, et l'agriculture à leurs descendants humains. Les motifs ...


Voir la fiche

Faire offre

3500,00

Masque Chokwe
Art tribal > Masque africain, masque d'art tribal > Masque Tschokwe

Ex-collection art africain belge.
Les Tschokwe, dans l' art tribal africain, disposent d'une association masculine, la mukanda, qui fait usage d'une trentaine de masques africains, en bois, liés aux ancètres, à des fins sociales variées: le masque cikugu, le cihongo, le masque pwo, kalelwa, cikunza. On leur adjoignait également des tissus de coton colorés et souvent aussi divers petits objets. L'abondante coiffure tressée est une spécificité des masques chokwe. Cet exemplaire ne dispose cependant pas des motifs habituels liés aux scarifications du groupe, seules les lignes obliques, symbolisant des larmes, sont perceptibles sur les joues.
Hauteur sur socle : 48 cm.
Patine noire veloutée, craquelée.
Les Tschokwe, de culture bantoue, s'étaient ...


Voir la fiche

490,00

Masque Punu de l Okuyi
Art tribal > Masque africain, masque d'art tribal > Masque Punu

Ex-collection art tribal africain française.
Une douceur sereine distingue les masques africains des Punu. Ce dernier, coiffé de tresses réunies en coque et ceint d'une cagoule, offre des sourcils délicatement tracés soulignant des paupières bulbeuses, mi-closes, et des lèvres proéminentes relevées d'ocre rouge. Patine mate veloutée, abrasions.Les masques blancs du Gabon, itengi, (pl. bitengi) étaient associés aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti, Bwete, et le Mwiri ("diriger"), cette dernière s' échelonnant en plusieurs niveaux d'initiation, à laquelle appartenaient tous les hommes Punu, et dont l'emblème était le caïman (d'où, pour certains, le motif à écailles de saurien). Les punu ne faisaient intervenir aucun masque dans les rituels du ...


Voir la fiche

390,00

Appui-tête Tumbwe
Art tribal > appuie nuque, repose tête > Appuie-nuque Tumbwe

Ex-collection art africain française.
Appui-nuque rectangulaire, dense et massif, adoptant des poignées céphalomorphes. Patine d'usage, bois veiné, lustré.
Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC, autour du lac Tanganyika. Les tribus de cette région, tels les Tumbwe , vouent un culte aux ancêtres mipasi grâce à des sculptures détenues par les chefs ou les sorciers. Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, Les Tabwa se fédérèrent autour de chefs tribaux après avoir subi l'influence des Luba. C'est principalement pendant cette période que leur courant artistique s'exprima principalement au travers de statues mais également de masques. Les Tabwa pratiquaient le culte des ancêtres et y dédiaient certaines de ...


Voir la fiche

350,00

Statuette Songola du Bwami
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Songola

Ex-collection art tribal africain française.
Rare statuette Songola, dont une partie du visage porte des résidus de pigments clairs, et d'infimes traces ocre rouge sur la seconde. Ces statuettes incarnent un ancêtre défunt de la société Nsubi. Certaines sculptures étaient réservées aux hauts gradés Songola du Bwami. Belle patine lustrée, abrasions d'usage.
Mêlés par alliance aux Lega, Ngengele et Zimba, les Songola sont gouvernés par les anciens des lignages. Ils ont emprunté aux Luba et Songye l'institution Luhuna composée de dignitaires et celle du Bwami par leurs épouses lega. Les Songola vivent de chasse et de pêche, ils s'adonnent à la sculpture bien que les objets associés au culte du Bwami proviennent des Lega. Parmi leur statuaire réduite, les figures ...


Voir la fiche

350,00

Masque Songola du Nsindi
Art tribal > Masque africain, masque d'art tribal > Masque Songola

Ex-collection art tribal africain américaine.
Rappelant un célèbre tableau de Munch, ce masque plane présente un visage exsangue, aux petits yeux circulaires logés sous des arcades sourcilières sculptées en coeur, et pourvu d'une bouche béante qui semble en effet émettre un cri. Patine brune hétérogène, résidus granuleux, fissures de dessication. Hauteur sur socle: 51 cm.
Mêlés par alliance aux Lega, Ngengele et Zimba, les Songola ou encore Babili , ou Goa , sont gouvernés par les anciens des lignages. Ils ont emprunté aux Luba et Songye l'institution Luhuna composée de dignitaires et celle du Bwami par leurs épouses lega. Les Songola vivent de chasse et de pêche, ils s'adonnent à la sculpture bien que les objets associés au culte du Bwami proviennent des Lega. ...


Voir la fiche

450,00



Voir plus d'objets

Derniers objets que vous avez consultés :
Art tribal  -  Paris - Bruxelles - Londres

© 2021 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73A, rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
visa Master CardPaypal