Art Tribal, vente en ligne d'art tribal, art premier et art primitif

Art tribal d'exception - découvrez nos objets d'art tribal

Art tribal africain

L'expertise en art tribal à votre service

Chacune des œuvres présentées sur ce site d’art tribal émane de collections européennes et américaines. Toutes, après expertise, sont accompagnées d’un certificat d’authenticité, et peuvent intégrer les plus belles collections d’art africain.

Une expo permanente

Lancée le 1er juin 2019, l’exposition permanente « Quand les arts premiers s’expriment » vous est présentée du lundi au samedi dans les locaux d’Essentiel Galerie, afin de vous permettre de découvrir une large diversité d’objets régulièrement renouvelés : au 73 rue de Tournai 7333 Tertre en Belgique. Téléphone : +32 65 529 100.

Les prix

Grâce à nos trente-cinq années d’expérience au sein de l’art tribal, nous mettons tout en œuvre afin de vous garantir des objets de qualité à des prix concurrentiels.

Vous êtes antiquaire, galeriste, revendeur, décorateur, n'hésitez pas à nous contacter.
Vous souhaitez vendre des pièces d'art africain ? Nous achetons des collections d'art africain !

Objets d'art tribal les plus récents

Sculpture Dogon Tellem
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Couple Tellem

Ex-collection art africain française.
Cette sculpture d'art africain traditionnel, forme sommaire, en bois, de laquelle se détachent les éléments d'un couple, était disposée sur l'autel familial Tiré Kabou. Les statues africaines tribales des Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté lorsqu'elles commémorent, par exemple, la fondation du village. Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des périodes de semences et de récoltes. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. Influencés stylistiquement par les Tellem (ou "ceux qui étaient avant" en langue dogon) qu'ils ont remplacés dans la région de Bandiagara dès le XVème siècle, les Dogon ont ...


Voir la fiche

850,00

Masque Baga Sibondel
Art tribal > Masques faciaux africains, masque tribal > Masque Baga

Collection art africain française.
Rare sculpture formée d'un assemblage composite de personnages amovibles, encastrés dans une caisse ouvragée. Les flans de cette dernière, par ailleurs flanquée d'une joyeuse tête de lièvre en "figure de proue", sont artistiquement ornés de motifs décoratifs. Figures féminines, musulmans, personnages juchés sur un motocycle, et figures d'oiseaux voisinent gaiement sur la plateforme cernée de bordures crénelées. Le tout, variante du masque-oiseau apparaissant encore de nos jours, a généralement été réalisé en bois de fromager.
Patine mate polychrome.

Mêlés aux Nalu et aux Landuman , les Baga vivent le long des côtes de la Guinée-Bissau dans des régions de marécages inondées six mois par an. Ces groupes Baga installés sur le ...


Voir la fiche

2800,00

Charme de fécondité Mossi Biga
Art tribal > Le fétiche, source de toutes les questions mystiques. > Poupée Mossi

Collection art tribal africain belge.
Figure anthropomorphe en bronze évoquant une jeune femme Mossi. Statuette rituelle censée aider à la conception, elle a été réalisée en métal par le forgeron mossi, qui était également en charge des exemplaires en bois sculpté.
L'utilisation de poupées, par les jeunes femmes africaines, ne se fait pas exclusivement au sein du contexte initiatique. Lorsque la menstruation fait son apparition, la jeune fille est considérée comme une mère potentielle. Chez de nombreuses ethnies, la recherche de la fécondité se fait alors au moyen de rites inititiatiques. Des figures en bois seront ensuite sculptées, certaines reflétant les deux genres, revêtues dans bien des cas de perles et d'habits.
Au cours de la période de réclusion, la ...


Voir la fiche

385,00

Couple de figures Chamba
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statues Chamba

Ex-collection art africain allemande.
Emblèmes des associations masculines, ces figures étroites qu'une base commune relie se dressent verticalement. Les bras en losange enveloppent un buste tubulaire surmontant de courtes jambes crénelées. Le cou s'élance vers une tête aux traits proéminents coiffée d'un cimier arrondi tel un casque. Ce dernier se prolonge de tresses qui encadrent le visage. Patine noire granuleuse, localement écaillée.
Plus connus pour leurs masques buffle, les Chamba communiquaient avec le monde des esprits par l'intermédiaire de ces statues. Leurs fonctions demeurent toutefois peu connues. Installés depuis le XVIIe siècle sur la rive sud de la Benue au Nigéria, venant des régions montagneuses des frontières camerounaises, les Chamba ont résisté ...


Voir la fiche

650,00

Figure d ancêtre Tabwa
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Tabwa

Ex-collection art africain française.
Figure d'ancêtre ou de chef de clan, ce personnage juché sur une assise circulaire porte les scarifications faciales et corporelles des clans batabwas.
Patine dorée, fissures et abrasions.
Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC, autour du lac Tanganyika. Les tribus de cette région, tels les Tumbwe , vouent un culte aux ancêtres mipasi grâce à des sculptures détenues par les chefs ou les sorciers. Une charge magique ( dawa )était fréquemment introduite au sommet de la tête des statues. Les devins- guérisseurs utilisaient ce type d'objets afin de dévoiler la sorcellerie et protéger contre les esprits malveillants. .
Simples cultivateurs sans pouvoir ...


Voir la fiche

490,00

Gardien de reliquaire du Byeri Fang
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Fang

L' art africain sculptural Eket s'est diffusé par voie lagunaire jusqu'aux pays voisins. Son influence peut se déceler sur le visage de cette statue sculptée par les Fang du Cameroun, qui était destinée à être fichée dans un panier-reliquaire par le pédoncule postérieur. Très épaisse patine huileuse, localement grumeleuse. Manque au niveau d'un pied, fissures de dessication.
Les boites recélant les reliques d'illustres ancêtres étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri", elles étaient stockées dans un coin sombre de la case, censées détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens ...


Voir la fiche

480,00

Masque Punu /Shira
Art tribal > Masques faciaux africains, masque tribal > Masque Punu

Ex-collection art africain américaine.
Enduit de blanc et dépourvu de scarifications, ce masque africain présente un visage coiffé d'une unique coque non striée, légèrement perchée en visière oblique. Les paupières bombées reprennent le dessin des sourcils, tandis que le nez fin surmonte une bouche bien dessinée. Ces coiffures se déclinant sous différentes formes illustrent la mode féminine au cours du XIXème siècle au Gabon. Ce masque était destiné à établir un lien avec le monde des esprits et des ancêtres auxquels étaient attribués des vertus protectrices et bénéfiques. Patine semi-mate.
Les masques okuyi étaient exhibés durant des rituels aux origines très anciennes au cours desquels des danseurs montés sur des échasses s'agitaient dans le but d'invoquer l'esprit ...


Voir la fiche

490,00

Statue rituelle Jukun
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Jukun

Collection art africain belge.
C'est au cours de funérailles, de fêtes agricoles ou en cas de danger que sont exposées au nord de la Benoué ce type de figures sculptées. Leur rôle est celui de médiateur entre l'au-delà et le prêtre. La tête plate et rectangulaire semble coiffée d'un casque dont les oreilles seraient distendues et les pupilles forment l'unique saillie du visage. Les mains reposent sur les hanches en plateau circulaire, tandis qu'une partie des jambes est érodée. Patine sombre, résidus argileux. Abrasions et fissures de dessication.

Les Jukuns sont une population d'Afrique de l'Ouest et centrale vivant principalement au Nigeria dans la haute vallée de la Bénoué, également dans le nord-ouest du Cameroun.
A la faveur de l'expansion de l'ancien ...


Voir la fiche

1250,00

Masque heaume Idoma Okua
Art tribal > Masques faciaux africains, masque tribal > Masque Idoma

Collection art africain belge.
Cet exemplaire rare du masque africain Okua associé aux rites funéraires offre de fines parois pour contours. Sous l'incision du regard, les pommettes sont évidées. Les traits fins, soulignés de pigments noirs et rouges, sont mis en valeur par la patine de kaolin, visiblement ancienne. Les nombreuses perforations des contours présentent des formats irréguliers. Erosion des contours.
Les Idoma se sont établis au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ils se composent d'agriculteurs et de commerçants. Le voisinage et donc les influences des Igbo, celles des ethnies de la Cross River et Igala ont engendré des emprunts stylistiques, et de grandes similarités tribales. Les membres de lignage royal de leur société oglinye, ...


Voir la fiche

850,00

Double jarre Mangbetu
Art tribal > Pots, jarres, amphores djenné, bambara, matakam > Jarre Mangbetu

Nommées les «généreuses» dans l' art africain , ces urnes sont destinées à recueillir le vin de palme. Cette double jarre munie d'anses présente des goulots céphalomorphes disposés face à face. Patine huilée nuancée brun doré.

Etabli dans la forêt au nord-est du Zaïre, le royaume Mangbetu s'est exprimé à travers des oeuvres architecturales qui ont impressionné les visiteurs européens au 19e siècle. Leur mobilier, armes, parures et statuaire étaient empreints d'une qualité esthétique rare.
L'histoire Mangbetu reposait en effet sur le raffinement de sa cour mais aussi sur des coutumes cannibales. Le roi Mangbetu "Munza" était ainsi surnommé " le roi cannibale". Les tracés corporels sur les personnages , à l'instar de ceux du visage, figurent les peintures ...


Voir la fiche

490,00

Masque Fang du Ngil
Art tribal > Masques faciaux africains, masque tribal > Masque Fang

Ex-collection art africain française.
Dans la catégorie des très grands masques africains , les masques fang, généralement enduits de kaolin (la couleur blanche évoque le pouvoir des ancêtres), intervenaient au milieu de la nuit, leur apparition suscitant l'effroi. Ils étaient utilisés par la société masculine ngil qui n'existe plus de nos jours. Cette société secrète était chargée des initiations et luttait contre la sorcellerie. Le ngil consistait en un rite du feu purificateur symbolisé par le gorille. Patine mate et veloutée, dorée. Empreintes de xylophages désormais éradiqués.
Les Fang,autrefois nommés Pahouins, se répartissent en plusieurs sous-ensembles dans trois pays, Cameroun, Gabn, et la partie continentale de la Guinée-Equatoriale. Principalement ...


Voir la fiche

390,00

Figure masculine Chamba
Art tribal > Statues tribales, fétiches africains, maternités > Statue Chamba

Ex-collection art africain américaine.
Plus connus pour leurs masques buffle, portés horizontalement, formant ici la tête de cette sculpture, les Chambas communiquaient avec le monde des esprits par l'intermédiaire de statues. Leurs fonctions demeurent toutefois peu connues. Cette figure à visée protectrice dispose de bras fléchis, déportés vers l'avant, et de doigts écartés comme des palmes. Les jambes, écartées dans le prolongement des mains, impriment une dynamique particulière. Patine brune croûteuse aux reflets rougeâtres. Fissures de dessication, manque sur un pied.
Installés depuis le XVIIe siècle sur la rive sud de la Benue au Nigéria, venant des régions montagneuses des frontières camerounaises, les Chamba ont résisté aux tentatives de conquêtes des Fulani , ...


Voir la fiche

750,00

Masque Songye Kifwebe Ndoshi et costume
Art tribal > Masques faciaux africains, masque tribal > Masque Songye

Ex-collection art tribal africain française.
Ce grand masque africain Songye, le kikashi, incarne une force positive. Les fentes palpébrales, mi-closes, sont étirées vers les tempes, le nez et la bouche en saillie rectangulaire. La crête naso-frontale se fond harmonieusement avec le front. De larges bandes circulaires sont gravées sur la surface. Patine mate écaillée. Doté de son costume de raphia ( 100 cm) brodé de graines, prolongé au dos d'un bouquet de plumes.

Trois variantes de ce masque Kifwebe ( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts),de la société du même nom, se distinguent :  le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce ...

Cimier de danse Igbo ou Eket
Art tribal > Masques faciaux africains, masque tribal > Masque Igbo

Ex-collection art tribal africain belge.
Dotée d'une morphologie aux caractères à la fois féminins et masculins, cette statue est érigée sur une base surplombant un masque-calotte. Les jambes semi-fléchies évoquent toutefois la danse tribale mbombo des jeunes filles au cours des cérémonies de l' Ogbom, se déroulant devant l'autel en clôture des périodes de réclusion. Ce rituel dansé était voué à la divinité de la terre nommée Ala chez les Igbo, et Isong chez les Ibibio . Les masques cimiers étaient ensuite conservés près des conduits de cheminée des cases afin d'être protégés des insectes. Epaisse patine craquelée, rehauts colorés,abrasions localisées. Ancienne cassure sur le nez et fissures.
Les Eket , établis au sud est du Nigéria, sont un sous-groupe de l'ethnie ...


Voir la fiche

980,00

Masque Igbo Agbogo Mmwo
Art tribal > Masques faciaux africains, masque tribal > Masque Igbo

L' art africain et les spectaculaires masques cimiers de l'ethnie Igbo.
Masque africain Igbo Agbogo Mmwo adoptant les conventions traditionnelles glorifiant la jeunesse et la beauté, avec les fentes étroites des yeux, un visage émacié enduit de blanc , des scarifications et tatouages en damiers ou en pastilles ornementales. La haute coiffe est composée de demi disques ajourés mêlés aux tresses.
La couleur blanche du masque se rapporte aux esprits ancestraux, ces masques accompagnant fréquemment les défunts au cours des rites funéraires. En effet, mmwo signifie "esprit des morts". Patine mate, fissures et abrasions.
Les Igbo vivent dans la forêt au sud-est du Nigeria. Ils ont réussi à associer un profond sens de l'individualité à un sentiment tout aussi fort ...


Voir la fiche

680,00

Masque Kuba Ngeende Isheen imalu
Art tribal > Masques faciaux africains, masque tribal > Masque Kuba

Ex-collection art africain française.
Les esprits de la nature, les ngesh , étaient censés s'incarner dans les masques Kuba au cours des danses. Les empreintes de pas des danseurs étaient ensuite effacées afin de ne pas "blesser" les femmes s'aventurant sur la zone de danse. Le masque ci-contre apparaissait au cours des cérémonies d'initiation, parfois aux funérailles de notables. Ce masque de guerrier, n'appartenant pas aux masques royaux, nommé Ishyeen imaalu  et également Pwoom itok , appartenait à la société babende. Il dispose de pupilles coniques exorbitées mises en valeur par des sourcils prolongés de cornes qui renvoient aux coiffures de guerriers. Les pigments des motifs décoratifs demeurent très faiblement visibles. Manques et fissures de dessication. Hauteur sur ...


Voir la fiche

390,00

Boite reliquaire Tsogho
Art tribal > Pots, jarres, amphores djenné, bambara, matakam > Boîte Tsogho

Ex-collection art tribal africain suisse.
Ce coffret pourvu de poignées était destiné aux reliques d'un ancêtre, la figure en buste surmontant son couvercle reproduisant en effet la silhouette des "gardiens" de reliquaire du bwete, ou bwiti , chez les Mitsoghos. Fissures de dessication, éclats. Patine mate.
L'ethnie Mitsogho, Sogho, est établie dans une région forestière sur la rive droite de la rivière Ngoumé, Ngounié, près des Kwele. La société Bwiti , qui dispose d'un système de reliquaires comparable à celui des Fang et des Kota, formait la cohésion des clans matrilinéaires mitsogho. Leurs masques étaient exhibés lors des funérailles, et entreposés dans la maison d'initiation masculine ebanza . A l'instar des autres etnies du Gabon , ils pratiquent les rites du ...


Voir la fiche

490,00

Tabouret guéridon Hemba/ Luba  Kihona
Art tribal > Tabourets, chaise à palabre, trône > Tabouret Hemba

Ex-collection art tribal française.
Soutenant de ses doigts placés en éventail le plateau circulaire d'une assise, une figure féminine forme le "réceptacle d'un chef souverain défunt"( Luba, Roberts). Sculptée dans le style du "maître de Buli" dans le territoire hemba, elle adopte un visage caractéristique, larges orbites et pommettes saillantes. Patine sombre aux reflets orangés, fissures minimes.
Les scarifications saillantes, en épis, parsèment le buste où l'ombilic forme le "centre du monde" associé au lignage, et sur le bas-ventre, horizontales, elles symbolisent la fécondité. Ce tabouret nommé lupona ,ou kioni ou kipona , kiona et encore kitenta ("siège d'autorité"), selon les sources, constitue le point de rencontre du souverain, son peuple, et des esprits et ...



Voir plus d'objets

Derniers objets que vous avez consultés :
Art tribal  -  Paris - Bruxelles - Londres

© 2021 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
visa Master CardPaypal