Art Tribal, vente en ligne d'art tribal, art premier et art primitif

Art tribal d'exception - découvrez nos objets d'art tribal

Art tribal africain

L'expertise en art tribal à votre service

Chaque oeuvre présentée sur ce site d'art tribal provient de collections privées européennes et américaines. Toutes, ont été expertisées avec minutie, sont accompagnées d'un certificat d'authenticité, et sont dignes de se retrouver dans les plus belles collections d'art africain.

Une exposition permanente

Lancée le 1er juin 2019 l'exposition permanente "Quand les arts premiers s'expriment" vous reçoit du lundi au samedi dans les locaux d'Essentiel Galerie, pour vous permettre de découvir physiquement un défilé de nouveaux objets dans une tournante quotidienne. N'hésitez pas à venir la visiter au 73 rue de Tournai 7333 Tertre en Belgique. Téléphone: +32 65 529 100

Les prix

Une connaissance du marché de l'art tribal, basée sur 35 ans d'expérience nous a amené à mettre un point d'honneur à toujours être le plus concurrentiel. Nous pouvons ainsi, vous garantir les meilleurs prix.

Vous êtes antiquaire, galeriste, revendeur, décorateur, n'hésitez pas à nous contacter.
Vous souhaitez vendre des pièces d'art africain ? Nous achetons des collections d'art africain !

Objets d'art tribal les plus récents

Figure de sanctuaire Urhobo
Art tribal > Statues africaines > Statue Urhobo

Ex-collection art tribal suisse.
Les Urhobos, vivant près du nord-ouest du fleuve du delta du Niger, forment le groupe ethnique principal de l'État du Delta parmi les 36 états de la République fédérale du Nigéria. Ils parlent le Urhobo, une langue du groupe Niger-Congo. Avec les Isoko dont l'art est proche, ils sont collectivement connus en tant que Sobo. Leurs grandes sculptures représentant les esprits de la nature, edjo ,ou des ancêtres fondateurs du clan, auxquels des sacrifices étaient offerts, étaient regroupées dans des sanctuaires au sein des villages. Ils produisent en outre des figures similaires aux ikenga des Igbo appelées iphri , ivwri ,de forme mi-animale mi-humaine. Elles personnifient l'agression masculine et sont destinées aux guerriers et aux notables. Toutefois après ...


Voir la fiche

690,00

Grand masque Songye Kikashi
Art tribal > Masque africain > Masque Songye

Collection art tribal africain belge.
Ce masque africain à la fonction imprécative, strié de rainures blanchies, serait féminin. Aux différentes zones de ce type de masque (incluant la barbe, le costume et le corps du porteur) se rattache un symbolisme particulier : la bouche par exemple incarnerait le bec d'un oiseau et le feu du sorcier. Le masque est toujours doté de sa résille en fibres végétales. Patine mate pelliculeuse, rehauts ocre rouge et noirs. br>
Les Songye sont venus de la région du Shaba en RDC et se sont installés le long de la rivière Lualaba au milieu de la savane et des forêts. Ils sont gouvernés par le yakitengé et par des chefs locaux. La société secrète Bwami contrebalance cependant leur pouvoir. Leurs masques masculins, aux pouvoirs occultes, étaient ...


Voir la fiche

1500,00

Double coupe rituelle Suku, Kopa
Art tribal > Objets usuels > Coupe Suku

Ex-collection art tribal belge.
La consommation rituelle de vin de palme dans une coupe individuelle, Kopa , Koopha , constituait la prérogative du responsable de lignage ou du chef suprême matrilinéaire lors de certaines cérémonies, telles qu'un mariage. Elle se transmettait ensuite à la génération suivante. Cette large coupe présente des marques d'usage et érosions. Elle intégrait le trésor des régalia, objets de prestige symbolisant le statut et réservés à la chefferie. Des visages sculptés en relief ornent les parois externes de l'objet. Des modèles similaires nommés koopha étaient utilisés par les Yaka ( Fig.6 p.17 dans "Yaka" ed. 5Continents. ) Les ethnies Suku et Yaka, établies dans une région entre les fleuves Kwango et Kwilu, dans le sud de la République Démocratique ...


Voir la fiche

385,00

Masque Pende
Art tribal > Masque africain > Masque Pende

Ex-collection art tribal africain américaine.
Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont établis sur les rives du Kasaï en aval de Tshikapa. L'influences des ethnies voisines, Mbla, Suku, Wongo, Leele, Kuba et Salempasu s'est imprimée sur leur large sculpture d'art tribal. Au sein de cette diversité les masques Mbuya , réalistes, produits tous les dix ans, revêtent une fonction festive , et incarnent différents caractères, dont le chef, le devin et son épouse, la prostituée, le possédé, etc... Les masques d'initiation et ceux de pouvoir , les minganji,représentent quant à eux les ancêtres et se produisent successivement au cours des mêmes cérémonies , fêtes agricoles, rituels d'initiation et de circoncision mukanda ,intronisation du ...


Voir la fiche

490,00

Statue d ancêtre Tabwa
Art tribal > Statues africaines > Statue Tabwa

Ex-collection art tribal africain belge.
Ce fétiche africain porte des scarifications linéaires en damiers sur le torse et le visage, son crâne arborant par ailleurs une coiffe hachurée de petits losanges. Le personnage se tient debout, jambes à demi fléchies, sur un petit socle circulaire, et de ses deux mains posées à plat autour de son abdomen, il met en valeur son nombril proéminent, évoquant l'importance du lignage, de la transmission, et siège du savoir. Très belle statuette ancienne à la patine chocolat, marques de vieillissement, manques et dessications.
Les Luba ont dominé les Tabwa dans la région du long du lac Tanganyika, entre le Zaïre et la Zambie. "Tabwa" ou "être attaché" se réfère vraisemblablement au système d'esclavage pratiqué autrefois par les ...


Voir la fiche

200,00

Statuette Tabwa
Art tribal > Statues africaines > Fétiche Tabwa

Ex-collection art tribal africain suisse.
Cette figure d'ancêtre de matrilignage est établie jambes écartées sur un socle, la longueur du buste constrastant avec les proportions des membres inférieurs. Le personnage présente une longue coiffe portée dans la nuque. Disposant également d'une corne ou d'un igname associé à la fertilité, il se distingue par l'abondance et la diversité de ses scarifications faciales et corporelles. Ce type de sculpture était associé aux rites de protection et de guérison. Patine brun grisé, dépôts résiduels d'argile blanche. Des parentés stylistiques sont à noter aves les Luba.
Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC. Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, ils se fédérèrent autour de chefs ...


Voir la fiche

490,00

Masque Dan Zapkei ou Gunye ge
Art tribal > Masque africain > Masque Dan

Ex-collection art tribal belge.
Parmi les masques africains les plus emblématiques, cette sculpture se distinguait parmi les onze types de masques dan (Fisher et Himmelheber) grâce à ses yeux évidés de façon circulaire afin d'autoriser une meilleure vision. Ces masques nommés gunye ge "masques de course", au visage ovale, au centre légèrement concave, étaient produits chez les Dan septentrionaux et destinés à participer aux épreuves de course. Les zapkei interviennent quant à eux afin de prévenir la propagation des feux domestiques lors des saisons sèches. Armés d'une baguette, ils menacent les femmes imprudentes et confisquent un objet en guise d'amende. Certains de ces masques ,les go ge , pourvus d'une coiffe tressée particulièrement sophistiquée, n'étaient ...


Voir la fiche

450,00

Statue Mangbetu
Art tribal > Statues africaines > Statue Mangbetu

Ex-collection art tribal belge.
Cette figure d'ancêtre Mangbetu est établie sur des pieds massifs, disproportionnés, et dispose de la fameuse coiffure oblongue sur une large tête. De très larges oreilles se démarquent. Les yeux sont protubérants. La pièce a été enduite d'une patine ocre jaune. Manques et très légères abrasions. Des peintures corporelles , évoquées par des tracés géométriques, parcourent le visage et le corps du personnage. Chez les Mangbetu dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne maintenue serrée par des liens de raphia. Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin de faire ressortir les cheveux et de constituer cette coiffe particulière ...


Voir la fiche

490,00

Statue Kongo Vili  Nkisi, Nkishi
Art tribal > Statues africaines > Fétiche Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Des parcelles d'éléments bilongo ( ou bolongo) conférant une vertu magique, offensive ou défensive, à cette statue nkisi sont logées dans le reliquaire, obturé par une vitre, aménagé sur l'abdomen. Le visage exprime une agressivité renforcée par la bouche évidée, béante, et le regard en transe. Enduite de couleurs contrastées, l'effigie se veut menaçante. Le détail des côtes dorsales pourrait indiquer, selon W.MACGAFFEY dans "Trésors d'Afrique", une maladie respiratoire.
Abrasions, fissures de dessication, érosions sur le sommet de la tête et la base.

Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son ...


Voir la fiche

1650,00

Petit panneau sculpté Holo Santu nzaambi
Art tribal > Statues africaines > Sculpture Holo

Ex-collection art tribal suisse.
Ce panneau était destiné aux cultes d'affliction nzaambi , également pratiqués par les Yaka , rituels qui permettaient de traiter un problème dont des pratiques divinatoires avaient pu établir la source. Si les Holo s'inspirèrent vraisemblablement de l'iconographie chrétienne, ils honoraient des esprits et non un dieu unique. Souvent destinées à favoriser la chasse, la fécondité ou une bonne santé, ces sculptures devaient être rituellement enduites de différents substances par l'interessé. Le cadre est régulièrement gravé de motifs géométriques. Belle patine brune satinée. Abrasions éparses. Située au Congo Démocratique entre les Yaka et les Tchokwé d'Angola, la petite ethnie Holo a migré de la côte angolaise pour s'installer près des rives de la ...

Statuette Kongo Yombé Nkisi
Art tribal > Statues africaines > Fétiche Kongo

Ex-collection art tribal africain suisse.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". Il s'agit d'un objet à visée protectrice dans lequel une ou plusieurs charges magiques sont introduites à l'instar de la statuette çi-contre. Campée dans ...


Voir la fiche

340,00

Statue Lwena / Chokwe
Art tribal > Statues africaines > Statue Lwena

Ex-collection art tribal française.
D'origine Lunda, les Lwena émigrèrent d'Angola vers le Zaïre au XIXe siècle, repoussés par les Chokwe. Quand certains devinrent marchands d'esclaves, d'autres, les Lovale, trouvèrent refuge en Zambie. Leur société est matrilinéaire, exogame et polygame. Les Lwena se sont fait connaître pour leurs sculptures de couleur miel, incarnant des figures d'ancêtres et de chefs décédés, et leurs masques liés aux rites initiatiques de la mukanda . Cette figure de pouvoir semble être liée à la prestigieuse société de chasse des Lwena. Muni d'une machette et d'un fruit, le personnage symboliserait la fertilité. La signification de la position des pieds, curieusement sculptés à l'envers, ne nous est cependant pas connue. Manques au sommet (dans un ...


Voir la fiche

490,00

Statue Dan
Art tribal > Statues africaines > Statue Dan

Collection art tribal française.
Cette sculpture récoltée en Guinée Conakry incarne une jeune guerrière, armée d'un couteau et portant la tête d'un ennemi. Cette oeuvre rare à la gestuelle menaçante présente des traits caractéristiques des productions des Dan de Côte d'Ivoire et de ceux établis dans le comté de Nimba au Libéria, jouxtant la frontière guinéenne, qui ont probablement exercé une influence sur la statuaire de certains clans. Les cheveux tressés rassemblés en trois épaisses coques tirées vers l'arrière, les bijoux aux oreilles, les scarifications faciales et corporelles, la bouche aux lèvres saillantes dévoilant la dentition, en forment en effet des constantes esthétiques. Les Dan avaient en outre jadis une réputation de guerriers et de cannibales. La position dans laquelle ...


Voir la fiche

750,00

Masque Lega Kayamba
Art tribal > Masque africain > Masque Lega

Ex-collection art tribal africain française.
Des yeux en amande, une fine arête nasale rejoignant un arc sourcilier en coeur descendant latéralement jusqu'aux lèvres incisées figurant les dents, et surtout la présence de cornes, composent les caractéristiques de ce masque africain lega Kayamba. Cette sculpture indiquait le stade que son détenteur avait atteint au sein du Bwami, société d'apprentissage composée de différents grades, et que rejoignaient les épouses dont le conjoint avait accédé au troisième niveau, celui du ngandu.
Belle patine brun clair, incrustations résiduelles d'argile blanche autour des yeux. Longue barbe de raphia.

Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à ...


Voir la fiche

490,00

Statue Metoko Kakungu
Art tribal > Statues africaines > Statue Metoko

Ex-collection art tribal africain belge.
Cette statue africaine, stylisée, établie sur des pieds massifs, est gravée de rainures parallèles alternées représentant les cicatrices chéloïdiennes, également associées au statut du personnage, un digne vieillard ayant été victime de sorcellerie, kakungu. Les pupilles exorbitées, saillantes au centre de larges orbites, lui confèrent en effet un regard halluciné. De l'argile blanche a été frottée au creux des sillons, des pigments indigo sur l'envers, conférant une patine claire, grisée, à la sculpture. Manques et abrasions, longues fissures de dessication, patine d'usage veloutée. Statue cultuelle Kakungu appartenant aux Metoko et Lengola, peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur ...


Voir la fiche

750,00

Poupées Akua ba Ashanti du Ghana
Art tribal > Poupées > Statue Akan

Ex-collection art tribal africain française.
Utilisées chez les Ashanti et les Fantis du Ghana, les statuettes-poupées Akuaba (pluriel Akua'mma)constituent des amulettes utilisées par les femmes Ashanti pour favoriser la fécondité. Elles sont facilement identifiables grâce à leur apparence stylisée. Leur tête plane et circulaire dispose d'un haut front occupant la partie supérieure, les traits se dessinent généralement dans le tiers inférieur de la tête. Marque de beauté, le cou annelé symbolise aussi la prospérité. Portées dans le dos des femmes, ces statues s'accompagnent également de rites variés, tels l'ingestion d'une potion, ou la disposition de l'objet sur l'autel familial. Après la naissance de l'enfant, la sculpture sert de jouet, et parfois encore offerte au guérisseur ...


Voir la fiche

240,00

Figure d autel Yoruba
Art tribal > Statues africaines > Maternité Yoruba

Ex-collection art tribal africain anglaise.
Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés (aroko). Cet autel permettant la communication avec l'au-delà met en scène en tant que figure maternelle l'une des nombreuses déesses féminines,la déesse de la terre Onilé ("propriétaire de la Maison"), garante de la longévité, la paix, et des ressources, et liée à la puissante société Ogboni chez les Yoruba Egba et Ijebu. Elle pourrait symboliser également Orunmila , déesse de la divination. Statue rituelle destinée à être disposée sur un autel, elle était vénérée par les membres de la puissante société Ogboni, ou Osugbo, chargée de la justice. Patine polychrome enduite d'un revêtement croûteux. ...


Voir la fiche

780,00

Masque zoomorphe à planche verticale Bwa Gurunsi
Art tribal > Masque africain > Masque Bwa

Ex-collection art tribal africain française.
Les Bwa auraient emprunté aux Gurunsi (Nunuma, Nuni, etc...) ce type de masque surmonté d'une planche, incarnant des esprits de la brousse associés aux mythes de fondation des différents clans. Décoré d'un réseau de motifs géométriques, dont le X reprend la scarification inscrite sur le front des initiés, on distingue sur ce masque d'anciennes traces de polychromie. Toujours sculpté dans un bois particulièrement dense, ce masque nécessitait des qualités athlétiques de la part du danseur afin de parvenir à le porter en équilibre tout en réalisant des prouesses acrobatiques lors de funérailles ou de fêtes agraires. Abrasions, très légères fissures, résidus de kaolin. Les sculptures d'art africain des Bobo , Bwa , Kurumba et Mossi , ...



Voir plus d'objets

Derniers objets que vous avez consultés :
Art tribal  -  Paris - Bruxelles - Londres

© 2020 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100